L.A. :
6 raisons de monter voir le panneau Hollywood
et comment y accéder

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

Bienvenue sur Objectif Bucket List !

Pour vous remercier de votre visite, je vous offre mon e-book 51 choses à faire avant de mourir
qui contient 51 idées canon à ajouter de toute urgence à votre bucket list !
Découvrez-le vite gratuitement en cliquant ICI.

Bucket List Voyage

S’approcher du panneau Hollywood à Los Angeles

Quoi de plus mythique que le panneau Hollywood qui symbolise à lui tout seul la ville de Los Angeles et l’industrie cinématographique américaine ? Si vous êtes à L.A., vous ne manquerez pas de l’apercevoir au détour d’une rue. Mais ne vous contentez pas de l’admirer de loin, approchez-vous ! Je vous donne 6 bonnes raisons de faire la rando jusqu’au panneau et je vous explique par où passer, en fonction du temps que vous avez… et de votre forme physique ! Moteur… Action !

objectifbucketlist.com

C’est quoi, une bucket list voyage ?

Bucket quoi ? Pas de panique, je vous explique tout dans cet article et je vous parle ici des 200 destinations à voir avant de mourir.

Le panneau Hollywood, sur votre bucket list Los Angeles ?

Monument mythique et symbole de la ville de Los Angeles et de toute l’industrie du cinéma américaine, le panneau Hollywood a une histoire très mouvementée.

Situées à 478 m de hauteur, sur le flanc sud du Mont Lee dans Griffith Park, les lettres – qui formaient au départ de mot « Hollywoodland » – ont été posées pour la première fois en 1923. A l’époque, elles servent de panneau publicitaire pour un nouveau projet immobilier lancé par un vendeur de bonbons reconverti en promoteur. H. J. Whitley – c’est son nom – a même décidé de les équiper de 4 000 ampoules électriques, de manière à ce que l’enseigne soit bien visible depuis l’autoroute de jour comme de nuit. Mais très vite, le grand projet échoue, le quartier devient mal famé et le panneau, qui ne devait au départ rester qu’un an et demi – est abandonné à son triste sort.

Les ampoules ne sont plus changées, le bois subit les affres de la météo et en 1932, Peg Entwistle, une jeune actrice, se suicide en se jetant du haut de la lettre H. Le panneau Hollywoodland n’est plus que l’ombre de lui-même.

En 1949, la chambre de commerce de la ville décide de lui redonner un petit coup de jeune. Elle fait enlever le « Land », remplace le O qui est tombé et fait réparer le reste des lettres. Elle décide aussi par la même occasion, et pour des soucis d’économie, de se passer des ampoules.

Pourtant, et même si elles ont été classées monument historique en 1973 par le conseil municipal de Los Angeles, les lettres les plus célèbres du monde se retrouvent de nouveau en piteux état à la fin des années 70. Alors, cette fois, ce sont les stars hollywoodiennes qui volent à leur secours. En effet, elles sont sauvées de la destruction à l’initiative, entre autres, du rockeur Alice Cooper – qui, en 1978, organise une levée de fonds et paye le premier O – et Hugh Hefner, le patron du magazine Playboy, qui finance le Y. Pour le coup, on laisse tomber le bois, les lettres sont réalisées en acier et vont pouvoir durer dans le temps. L’enseigne remise à neuf est officiellement inaugurée le 14 novembre 1978 pour le 75e anniversaire de Hollywood.

Après avoir échappé, grâce à une nouvelle levée de fonds, à un programme d’expansion immobilière qui menaçait de le déloger, le panneau est aujourd’hui une marque déposée et un monument protégé. En 2012, en préparation de ses 90 ans, il a été entièrement repeint en 2012 d’une belle et généreuse couche de peinture « blanc glamour » et aujourd’hui, il surplombe toujours la cité des anges, plus mythique que jamais.

6 bonnes raisons de faire la rando jusqu’au panneau Hollywood

A Hollywood, le panneau, c’est un peu comme la tour Eiffel à Paris. C’est finalement assez facile de l’apercevoir, au détour d’une rue ou depuis un centre commercial. Alors, bon, voilà. Vous le voyez déjà depuis Hollywood Boulevard, il fait chaud, vous avez mal au pied après avoir arpenté le Walk of Fame en long, en large et en travers… Vous n’êtes plus très sûr.e que ça vaille le coup de grimper là-haut… Aïe, aïe, aïe, coupez ! On la refait ! Vous passeriez à côté d’une fantastique expérience. Je vous donne tout de suite 6 bonnes raisons de changer d’avis et d’enfiler vos baskets pour grimper au sommet du Mont Lee.

Une petite précision, tout de même, avant de continuer : pour le protéger des dégradations, graffitis, Youtubeurs, Instagrammeurs et autres starlettes suicidaires, le panneau est retranché derrière une clôture en grillage et vous ne pourrez pas vous en approchez au point de toucher les lettres. Les différents chemins de randonnée débouchent en réalité juste au-dessus et permettent d’être à une dizaine de mètres environ.

1. S’approcher du panneau pour se rendre compte de sa taille

Parce que oui, le voir de près, ce n’est pas du tout le même chose que l’apercevoir de loin depuis Hollywood Boulevard ! C’est vraiment en arrivant à proximité qu’on se rend compte de la taille colossale de ses lettres. Chacune d’entre elle mesure en effet 13,7 m de haut sur 9 m de large, soit l’équivalent d’un immeuble de 5 étages. Le mot Hollywood en entier mesure, lui, 110 mètres de long, soit plus qu’un terrain de foot. Il est tellement immense que de là-haut, vous aurez même du mal à le photographier en entier.

En revanche, vous pourrez vous photographier, vous, avec le panneau en fond. Et ça, ça fera vraiment râler les collègues de boulot.

2. La vue sur l’Observatoire et Downtown

Pour vous récompenser de vos efforts – et vous faire oublier vos ampoules aux pieds – une fois là-haut, vous profiterez d’un des plus beaux panoramas de toute la ville. En effet, à votre gauche, vous aurez une vue dégagée sur l’observatoire Griffith qui n’est qu’à 3 kilomètres à vol d’oiseau. Un peu plus loin se dresseront les tours de Downtown, le centre-ville de Los Angeles.

De l’autre côté du mont Lee, vous pourrez contempler Burbank, la banlieue de L.A célèbre pour abriter les studios Disney, ainsi que le Hollywood Forever Cemetary, le cimetière des stars.

3. C’est une super rando à faire au coucher de soleil

Los Angeles, ça peut être beaucoup de béton, des autoroutes en 2×4 voies et des boulevards sur des kilomètres et des kilomètres. En faisant cette balade dans Griffith Park, vous aurez l’occasion d’échapper un peu à cette ambiance uber-urbaine, de percer le smog qui plane en permanence au-dessus de la ville et de prendre un peu l’air. Si en plus, vous prévoyez d’arriver au sommet du Mont Lee juste un peu avant le coucher de soleil, vous bénéficierez d’une lumière fabuleuse comme vous ne pouvez en voir qu’en Californie du sud. Je vous laisse juger par vous-même avec les photos ci-dessous.

4. Le Wisdom Tree

Ce pin solitaire, seul rescapé de l’immense incendie qui a ravagé les environs du parc en 2007, est depuis devenu pour la ville un symbole de résilience… et une attraction touristique. Parfois appelé Wishing Tree, Tree of Life, Magic Tree ou encore Giving Tree, sa silhouette esseulée se dresse sur le pic Cahuenga, ce qui permet de l’apercevoir très distinctement depuis le panneau. A son pied se trouve une caisse qui renferme tout un tas de témoignages et poèmes laissés là par des anonymes. Si l’envie vous prend d’aller y laisser un mot, sachez que le trail de Cahuenga Peak permet de passer juste à côté.

5. La vue sur le Hollywood Reservoir

Le Hollywood Reservoir n’est autre qu’un très beau lac artificiel creusé au pied des collines en bas de Griffith Park et qui est aujourd’hui entouré de maisons de stars. Si vous n’êtes pas à une ou deux ampoules près, il est possible d’en faire le tour soit pour une balade, soit pour un petit jogging. On peut en tout cas avoir tout le loisir d’admirer la beauté du point d’eau et de ses environs depuis les hauteurs du mont Lee. Pour plus d’infos sur le Reservoir, je vous invite à vous renseigner ICI.

Par où passer pour monter jusqu’au panneau Hollywood ?

Griffith Park s’étendant sur 1 700 hectares, il existe en réalité plusieurs “trails”, ou chemins de randonnée, permettant d’accéder au panneau Hollywood. J’en ai sélectionné 4 pour vous, de longueur et de difficulté diverses. Je vous laisse le choix de sélectionner celui qui vous semble vous convenir le mieux. Sachez cependant que celui qui s’apparente le plus à une balade est le premier. Les autres parcours seront un peu plus sportifs.

1. Innsdale Drive Trail

On commence par une des randos les plus courtes et les moins difficiles – et celle que j’ai faite moi-même avec une (super) guide, Jennifer. Elle permet d’accéder au panneau par sa gauche.

Longueur : 7,4 km (A/R) – La montée fait 3,6 km. N’hésitez pas à faire un léger crochet à mi-hauteur, à l’entrée de Mount Lee Drive. Vous accèderez à un plateau avec une très belle vue sur le panneau mais aussi, de l’autre côté, sur l’observatoire et Downtown Los Angeles en fond. Ce sera l’occasion de faire de belles photos.
Dénivelé
: 230 m
Durée
: environ 2h15 (sans les arrêts photo)
Difficulté
: facile – Le trail est un mélange de route, de chemins de terre et tout en haut, de petits sentiers. (En chemin, vous emprunterez aussi Mulholland Highway et Mount Lee Drive)
Point d’accès
: Innsdale Trailhead, 6300 Innsdale Drive, L.A. Il s’agit d’une zone résidentielle. Vous pourrez vous garer dans la rue. Si vous venez en VTC, pensez à réserver votre retour à l’avance, le réseau est très mauvais dans les collines !
Points forts
: De très belles vues du panneau tout au long de la rando, sur le Réservoir et sur l’observatoire. Le plateau à l’entrée de Mount Lee Drive pour prendre des photos. Peu de dénivelé.
Voir l’itinéraire complet (en anglais)

2. Brush Canyon Trail

Un des trails les plus connus mais un peu plus long et qui, cette fois, permet un accès par la droite du panneau.

Longueur : 10,3 km (A/R) – L’accès au plateau à l’entrée de Mount Lee Drive est possible mais demande de faire un crochet un tout petit peu plus long.
Dénivelé
: 320 m
Durée
: environ 3h15 (sans les arrêts photo)
Difficulté
: Moyen – Le trail commence par un chemin en terre et finit par une partie goudronnée.
Point d’accès
: 3200 Canyon Drive, Griffith Park, L.A. Plusieurs parkings sont disponibles pour vous garer.
Points forts
: A environ 2 km du départ se trouve un magnifique point de vue sur Hollywood au-dessus du Brush Canyon. Avec un petit crochet, vous pouvez aussi passer devant la grotte (Bronson Caves) qui était transformée en Batcave pour la série Batman des années 60.
Voir l’itinéraire complet (en anglais)

3. Burbank Peak Trail (Wonder View)

Une rando plus courte en distance mais plus escarpée puisqu’elle franchit un pic avant d’arriver au panneau par sa gauche.

Longueur : 4,8 km (A/R) – Ce chemin comprend l’ascension du plus haut sommet du parc, Cahuenga Peak. Vous combinerez Burbank Peak Trail avec Aileen Getty Ridge Trail pour arriver jusqu’au panneau.
Dénivelé
: 267 m
Durée
: environ 1h45 (sans les arrêts photo)
Difficulté
: Difficile – Ça grimpe ! Cette fois, uniquement des petits sentiers de terre.
Point d’accès
: Wonder View Drive & Lake Hollywood Drive, L.A. Pas de parking sur place. Vous pouvez vous garer dans la rue sur Lake Hollywood Drive et marcher environ 400 m en direction de Wonder View Drive pour accéder au début du trail marqué par un portail jaune.
Points forts
: Un parcours plus sportif. Vous passerez à côté du Wisdom Tree. De très belles vues sur Burbank, de l’autre côté du Mont Lee.
Voir l’itinéraire complet (en anglais)

4. Depuis le Griffith Observatory

Il est effectivement possible de venir jusqu’au panneau Hollywood en venant de l’observatoire, mais je vous préviens, c’est un sacrée trotte, et ça grimpe ! Au départ du parking de l’observatoire, je vous conseille plutôt de faire la balade sur le Charlie Turner Trail qui vous emmène en haut de Mont Hollywood et vous permet de profiter de belles vues sur le panneau, l’observatoire et tout Los Angeles.

Longueur : 14,1 km (A/R) – Il vous faudra passer le sommet du mont Hollywood (ce n’est pas là que ce trouve le panneau, il est sur le mont Lee) avant de grimper vers le panneau.
Dénivelé
: 175 m au total mais il faudra grimper un premier sommet à 130 m avant de redescendre et de remonter.
Durée
: environ 4h (sans les arrêts photo)
Difficulté
: Difficile de par sa longueur et le fait qu’il fait souvent chaud dans le parc (il n’y a pas d’ombre)
Point d’accès
: Charlie Turner Trailhead, depuis le parking de l’observatoire, 2800 East Observatory Road, L.A. Le parking de l’observatoire est payant (4$/h). Vous pouvez vous garer le long des routes qui montent vers le Griffith Observatory mais elles seront souvent déjà bondées. Privilégiez la navette Dash LADot ou un taxi/VTC.
Points forts : Vous aurez rayé deux points de votre bucket list en une fois 😉
Voir l’itinéraire complet (en anglais)


Infos pratiques

Griffith Park est ouvert tous les jours du lever ou coucher du soleil (vous pouvez en sortir de nuit si vous faites une rando au coucher de soleil mais il ne faut pas trop traîner. Le parc n’est pas éclairé.)

Son accès est gratuit, tout comme celui au panneau Hollywood. Il vous suffit d’utiliser vos petites gambettes. Il existe une navette la Dash LADot qui, si vous le souhaitez, vous rapprochera des sentiers de rando et vous permettra éventuellement d’éviter les problèmes de parking, mais vous devrez forcément terminer à pied.

Quelques précautions : Quel que soit le chemin que vous empruntez, sachez qu’il y aura très peu d’ombre dans le parc. Portez un chapeau ou une casquette ou mettez de la crème si vous avez la peau fragile. Emportez de l’eau avec vous, et arrangez-vous pour aller aux toilettes avant de vous lancer, il n’y a pas de toilettes publiques dans le parc.


Quelques incontournables de Hollywood

Los Angeles est une ville tellement vaste et variée que ce serait dommage de se limiter à quelques activités et de tout mettre dans le même panier. Mais tant que vous êtes dans les parages du panneau, n’oubliez pas de :

  • Visiter l’observatoire et danser dedans comme Emma Stone dans La La Land… Par contre, évitez de vous battre au couteau autour comme James Dean dans La Fureur de vivre :p
  • Continuer la balade dans Griffith Park et autour du Hollywood Reservoir – le reste du parc offre de très beaux sentiers de balade, en plus de deux musées, du zoo de L.A ou encore d’un théâtre de plein air
  • Vous perdre dans Hollywoodland et dénicher ses escaliers secrets
  • Marcher sur les “traces” des stars de Hollywood au Chinese Theater
  • Trouver l’étoile de votre star favorite sur le Walk of Fame de Hollywood Boulevard
  • Admirer les éléphants du centre commercial Hollywood et Highland
  • Faire du shopping sur Melrose Avenue
  • Déguster un hot dog dans un wagon au Carney’s, sur Sunset Boulevard
  • Faire une virée sur la mythique Mulholland Drive

Alors, tant pis pour les ampoules, on part en rando ? Vous verrez, vous ne le regretterez pas ! A moins que vous l’ayez déjà fait ? Par quel chemin êtes-vous passé.e ? Dites-moi tout en commentaire !


Virgo Hollywood

Ma Bucket List Voyage

J’ai rayé ce point de ma bucket list en avril 2019.
Pour jeter un coup d’oeil à ma bucket list voyage complète, c’est par ICI.

Crédits photo

J’ai pris toutes les photos qui illustrent cette article à l’exception de :
Photo de couv : De’Andre Bush on Unsplash

Cet article vous a plu ? Partagez-le

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

4 réponses

  1. C’est fou comme à chaque article tu me donnes troooop envie de voyager et d’ajouter des lignes à ma Bucket list. Merci pour tes articles toujours intéressants et plein d’idées 😊

    1. Cette Bucket List qui s’allonge et s’allonge, je connais le problème ! C’est un vrai fléau :p Merci pour tes encouragements, Miren, ça me fait plaisir, et merci de ton passage.

  2. Encore un article qui déchire ! Je suis heureuse de te lire, car je voyage et savoure le temps de ma lecture. De très belles photos, comme toujours. 😊

    1. Merci beaucoup Gaëlle pour ce gentil message 🙂 Je suis ravie de te faire voyager, et j’espère rêver un peu. On en a besoin tous les jours, et encore plus en ce moment. A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cagole 2

Bienvenue !

Salut, c’est Virgo, une accro de voyages, de ciné et de Coca zéro (direct en perfusion).

En 2015, j’ai commencé ma première bucket list, c’est-à-dire la liste de tout ce que j’ai envie de faire avant de mourir, et depuis, je m’efforce de réaliser tous les rêves qu’elle contient.

Sur ce blog, vous trouverez une tonne d’idées et de conseils pour créer votre Bucket List, l’étoffer et surtout la réaliser !

Facebook

En chargeant cette publication, vous acceptez la politique de confidentialité de Facebook.
En savoir plus

Charger la publication

Articles récents

Retrouvez-moi aussi sur INSTAGRAM

Error validating access token: Session has expired on Wednesday, 15-Sep-21 07:27:06 PDT. The current time is Thursday, 16-Sep-21 17:36:50 PDT.

Vous aimerez aussi…

Bucket List Traduction
La Bucket List pour les Nuls

Quelle est la traduction de Bucket List ?

Quelle traduction serait la plus adaptée pour l’expression bucket list ? Et quel rapport avec les seaux ? Hein ? Je vous explique tout dans cet article.

1000 idées bucket list
1001 Idées

1000 idées originales
pour une bucket list de dingue

En manque d’inspiration pour faire ou remplir votre bucket list ? Je vous livre 1000 idées des plus classiques aux plus originales pour vous composer une liste de rêves et une bucket list exceptionnelle.