Nouvelle-Zélande :
5 incontournables de l’île du Nord

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

Bienvenue sur Objectif Bucket List !

Pour vous remercier de votre visite, je vous offre mon e-book 51 choses à faire avant de mourir
qui contient 51 idées canon à ajouter de toute urgence à votre bucket list !
Découvrez-le vite gratuitement en cliquant ICI.

Bucket List Voyage

L’île du Nord de la Nouvelle-Zélande

La Nouvelle-Zélande vous a toujours fait rêver ? Vous avez décidé que votre prochain voyage serait dans ce merveilleux pays, symbole de nature et de liberté, ce qui en fait un des terrains de jeux préférés des studios de cinéma ? Si partir sur les traces du Seigneur des Anneaux ou prendre un bain de nature sauvage vous tente, je partage avec vous 5 incontournables de l’île du Nord.

Blogueur.se invité.e

Aujourd’hui, j’ai le plaisir d’accueillir Sandrine du blog plaisir d’apprendre l’italien. Je n’ai pas encore eu la chance de visiter le beau pays qu’est la Nouvelle-Zélande mais Sandrine a accepté de venir nous en parler, et nous présente dans cet article cinq des incontournables de l’île la plus au nord du pays.

1. Hobbiton : le village des Hobbits

Visiter Hobbiton est une des activités touristiques les plus populaires de l’île, surtout si vous êtes fan de la trilogie du Seigneur des Anneaux. S’y rendre, c’est se plonger un peu dans la magie du tournage et découvrir l’univers de ces films devenus de véritables classiques. J’y suis allée accompagnée d’un ami acteur. Imaginez l’enthousiasme de deux jeunes comédiens, fans de la trilogie et avides de s’imprégner de l’ambiance de leurs films préférés !

Hobbiton se situe non loin de la ville de Matamata à 162 Km au sud d’Auckland, la capitale de la Nouvelle-Zélande. Et ce n’est autre que le décor dans lequel ont été tournées les scènes du village des Hobbits dans Le Seigneur des Anneaux et la série des Hobbit. Lors des repérages, le réalisateur, Peter Jackson, trouve l’endroit idéal. Le terrain fait alors partie de l’exploitation agricole de la famille Alexander et il est isolé de tout. Il est parfaitement conservé dans son état naturel car il n’y a aucun câble électrique, route ou bâtiment moderne à des kilomètres à la ronde. Peter Jackson a le coup de foudre et décide de faire construire le village des Hobbits à cet endroit. Plusieurs mois plus tard et grâce à l’aide de l’armée néozélandaise, ce dernier voit le jour.

Constitué de petites maisons, l’endroit est un décor de cinéma plus vrai que nature. Pourtant, le village est entièrement démonté après le tournage. Ce n’est qu’à la suite du succès colossal des films que Peter Jackson décide, en 2011, de le faire reconstruire en matériaux durables pour y tourner la seconde trilogie du Hobbit.

Visite guidée et dragon vert

Il faut compter environ 3 heures de visite au départ de Matamata. Pour visiter Hobbiton, mieux vaut réserver son billet à l’avance. Vous pouvez le faire directement sur le site web du village : Hobbiton Movie set tours (en anglais) ou sur Get Your Guide (en français). Pensez à préparer votre visite en réservant quelques jours à l’avance. La visite commence par un petit voyage en bus de 30 minutes durant lequel Peter Jackson lui-même vous livrera quelques secrets sur sa construction au travers d’une petite vidéo. Une fois arrivé, un guide vous accueillera et vous accompagnera lors de votre visite. Toutes les visites sont guidées et il n’est pas permis de « trop » s’éloigner du groupe.

Pendant 1 heure, vous parcourrez le village, et serez libre de prendre des photos grâce à de nombreux arrêts. Vous découvrirez aussi quelques secrets de tournage, comme celui du fameux arbre – totalement artificiel – qui se trouve sur le plateau de tournage. La visite se terminera par un petit passage au Green Dragon (le dragon vert) où une boisson vous sera offerte. Vous pourrez choisir entre un verre de cidre ou un de « ginger beer », une boisson non alcoolisée. Tous deux sont fabriqués artisanalement et vendus en exclusivité au Green Dragon. Profitez de cette pause dans le décor enjôleur de l’auberge, avec ses lanternes et son moulin à eau, pour prendre quelques dernières photos. Une boutique souvenir vous permettra enfin d’emporter un peu de la magie du lieu avec vous.

2. Karekare : la plage de sable noir de La Leçon de piano

À 40 kilomètres à l’ouest d’Auckland se trouve un véritable petit bijou : la superbe plage de Karekare. Connue pour être un excellent spot de surf, Karekare m’a personnellement époustouflée par son caractère sauvage. La nature y est à l’état brut. 

Sur le chemin qui mène à cette plage de sable noir, vous pourrez croiser des panneaux comme celui ci-dessous. Si vous êtes en voiture/van/moto, attention donc aux canards qui traversent la route ! Les Kiwis (le surnom des Néozélandais) sont très protecteurs de leur environnement et ne blaguent pas lorsqu’il est menacé. Vous voilà prévenu.e…

Sur la plage, n’hésitez pas à vous balader sur les quelques 950 mètres qui s’offrent à vous. Les activités ne manquent pas. Le vent y souffle souvent fort et permet la pratique de nombreux sports de glisse. Vous pourrez, par exemple :

  • Y emmener votre chien
  • Faire une balade à cheval
  • Pratiquer le wind/kite surfing, le surf ou encore le canoë-kayak

C’est aussi sur cette sublime plage qu’ont été tournées certaines scènes du film La Leçon de piano. Ce dernier raconte l’histoire d’une pianiste muette contrainte de quitter l’Écosse pour se marier en Nouvelle-Zélande à un homme qu’elle n’a jamais rencontré. Elle voyage alors avec sa fille Flora et son bien le plus précieux : son piano. Je vous conseille vivement de voir le film avant de vous rendre sur la plage de Karekare, vous n’en profiterez que mieux !

3. La Nouvelle-Zélande en hauteur : La Sky Tower d’Auckland

De passage dans la capitale kiwi, il vous sera difficile de ne pas remarquer la monumentale Sky Tower. Haute de 328 mètres, elle en impose. Inaugurée en 1997, la tour est l’attraction principale de la ville et attire tous les ans près de 400 000 visiteurs. A l’intérieur, vous trouverez :

  • Un café
  • Deux restaurants
  • Deux plateformes d’observation entièrement vitrées pour une vue à 360 degrés
  • Un espace extérieur qui accueille les 2 activités les plus fun : le Sky Walk et le Sky Jump

Si vous avez la chance de voir la Sky Tower de nuit, vous remarquerez qu’elle est éclairée. Elle se drape de couleurs différentes en fonction de l’actualité.

  • Blanche, rouge et rose pour la Saint-Valentin
  • Verte pour la Saint Patrick
  • Rouge et or pour le Nouvel An chinois
  • Or en cas de médaille d’or aux Jeux olympiques
  • Bleu et orange pour Pâques…

Pour visiter la Sky Tower, il faudra réserver votre billet à l’avance. Il vous reviendra à 19€ environ par adulte. Pensez également au supplément de 2€ environ pour l’option « Sun and Stars » qui vous permettra de visiter la tour la journée et de revenir en soirée le même jour.

Si vous êtes un amateur des sensations fortes, vous pourrez aussi tester :

Le Sky Walk

Solidement attaché.e à un câble, vous ferez, à pied et à l’extérieur, le tour de la plateforme située à 192 mètres du sol. Vue imprenable sur Auckland garantie !

Le Sky Jump

Pour encore plus de sensations fortes, vous pouvez sauter dans le vide arrimé.e à un câble pour une chute de 11 secondes environ. Vous atteindrez 85 km/h avant que le câble ralentisse votre chute et vous permette un atterrissage tout en douceur.

Ouverte toute l’année, la Sky Tower offre de belles activités et de beaux souvenirs à emporter avec soi.

4. Wellington : Cable car et jardin botanique

Si votre voyage vous amène à Wellington – la ville du vent – n’hésitez pas à emprunter le célèbre cable car. Ce petit téléphérique rouge, vieux de plus de 100 ans, est une des attractions les plus en vue de la ville. Il relie Lambton Quay, l’une des principales artères, à la banlieue de Kelburn sur les hauteurs de Wellington. Pour 5€ (tarif adulte) et en 5 minutes top chrono, vous serez arrivé.e à destination à 120 mètres au-dessus du niveau de la mer. Au sommet, la ville s’étendra à vos pieds : si belle, si tranquille…

Profitez de cette occasion pour visiter le Jardin botanique et découvrir les mystérieuses plantes qui le composent. Inauguré en 1868, il s’étend sur 25 hectares et présente une grande variété de plantes indigènes, d’arbres rares et d’insectes phosphorescents. Lors de votre visite du jardin, ne manquez surtout pas :

  • L’étang aux canards. Eh oui, encore eux…
  • La Native Forest qui est l’une des plus anciennes réserves de flore indigène de Wellington
  • La roseraie Lady Norwood et ses quelques 3 000 roses
  • Le spectacle des vers luisants près de l’étang à la tombée du jour
  • Pour les enfants, l’aire de jeux, qui leur permettra de se dépenser en toute sécurité

Ouvert tous les jours, le Jardin botanique vous enchantera également par ses fontaines, ses sculptures et ses gravures que vous pourrez découvrir tout au long de votre visite.

5. Le Nord du Nord de la Nouvelle Zélande – Le cap Reinga

Parmi les lieux les plus sauvages et reculés de Nouvelle-Zélande se trouve le cap Reinga. Impossible d’y aller sans un véhicule personnel. Il faut compter 5 heures 30 de route pour parcourir les 416 kilomètres qui le séparent d’Auckland, mais le jeu en vaut la chandelle !

Le cap Reinga est un lieu d’une grande importance pour les Maoris. Selon les légendes de ce peuple, c’est en effet le lieu qu’empruntent les esprits des morts pour gagner l’au-delà, qu’ils nomment Hawaiki. Comme dans tout lieu sacré, il vous faudra donc respecter certaines règles : comme ne pas vous éloigner des sentiers reliant le parking au phare, par exemple.

La Nouvelle-Zélande est un pays fabuleux où les paysages sont souvent semblables à ceux du cap Reinga : entièrement naturels et vierges de toute présence humaine. Malgré cela, vous pourrez pratiquer de belles activités sur le cap, comme par exemple :

  • Surfer sur les dunes de sable – A 15 kilomètres du phare se trouve un désert de sable dont les dunes peuvent atteindre jusqu’à 140 mètres de haut. C’est l’occasion de pratiquer une activité unique : le surf sur sable. Pensez cependant à prendre votre propre body board, l’endroit est désert et vous n’en trouverez pas sur place.
  • Le phare – construit en 1941 et entièrement automatisé en 1987, il est visible à 48 km au large. Être face à la mer offre une sensation incroyable de liberté. Il y règne un calme absolu. À quelques mètres du phare, un panneau attire l’attention. Il indique les distances entre le cap et diverses grandes villes comme Sydney (1 975 km), Tokyo (8 575 km) ou encore Londres (18 029 km. Ah oui, quand même !)
  • Randonner autour du cap Reinga. En fonction de votre niveau et de votre motivation, vous pourrez marcher
    – 40 minutes, avec pour objectif la plage de Te Werahi Beach
    – 3 heures sur 5 km. Objectif : Tapotupotu Campground
    – 8 heures 30 sur 14 km de chemin. Objectif : Pandora Camp
    – Et pour les plus chevronnés : 4 à 6 mois de rando sur 3 000 km. Le plus long chemin de randonnée au monde, le Te Araroa, vous permettra de traverser toute la Nouvelle-Zélande de bout en bout.

Voici donc quelques idées à ajouter à votre bucket list pour préparer votre voyage. Alors, Quand pensez-vous partir en Nouvelle-Zélande ? Dites-nous en commentaire l’endroit que vous mettez en numéro un sur votre liste !


Sandrine Isenbart

Autrice invitée – Sandrine Isenbart

Passionnée de langues étrangères et d’art dramatique, elle est actuellement en formation à Londres pour devenir actrice professionnelle. Créatrice du blog plaisir d’apprendre l’italien, elle y partage son amour pour l’Italie et la langue italienne. Curieuse et un brin rebelle, elle aime voyager. Elle a passé un an en Nouvelle-Zélande et nous révèle de cet article ses trouvailles de l’île du nord où elle a vécu entre Auckland et Wellington.

Crédits photo

Toutes les photos qui illustrent cet article ont été prises par Sandrine, à l’exception de :
Photo de couv : Bill Fairs on Unsplash / Karekare 1, Karekare 2, Skytower jour, Skytower nuit, Wellington panneau, Cable Car, Phare : Canva.

Cet article vous a plu ? Partagez-le

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cagole 2

Bienvenue !

Salut, c’est Virgo, une accro de voyages, de ciné et de Coca zéro (direct en perfusion).

En 2015, j’ai commencé ma première bucket list, c’est-à-dire la liste de tout ce que j’ai envie de faire avant de mourir, et depuis, je m’efforce de réaliser tous les rêves qu’elle contient.

Sur ce blog, vous trouverez une tonne d’idées et de conseils pour créer votre Bucket List, l’étoffer et surtout la réaliser !

Facebook

En chargeant cette publication, vous acceptez la politique de confidentialité de Facebook.
En savoir plus

Charger la publication

Articles récents

Retrouvez-moi aussi sur INSTAGRAM

Error validating access token: Session has expired on Wednesday, 15-Sep-21 07:27:06 PDT. The current time is Thursday, 16-Sep-21 17:36:53 PDT.

Vous aimerez aussi…

Bucket List Traduction
La Bucket List pour les Nuls

Quelle est la traduction de Bucket List ?

Quelle traduction serait la plus adaptée pour l’expression bucket list ? Et quel rapport avec les seaux ? Hein ? Je vous explique tout dans cet article.

1000 idées bucket list
1001 Idées

1000 idées originales
pour une bucket list de dingue

En manque d’inspiration pour faire ou remplir votre bucket list ? Je vous livre 1000 idées des plus classiques aux plus originales pour vous composer une liste de rêves et une bucket list exceptionnelle.