Logo Objectif Bucket List

Où savourer les meilleurs pastéis du monde à Lisbonne

Où manger les meilleurs pastéis de nata du monde ?

C’est bien entendu, au Portugal, et plus particulièrement à Lisbonne – où cette sorte de petit flan à la crème est née – qu’on trouve les meilleurs au monde. Et vous trouverez les meilleurs de Lisbonne dans une pâtisserie-café traditionnelle proche de la tour de Belém :


Antiga Confeitaria de Belém – Rua de Belém 84-92, Lisbonne
Ouvert tous les jours, y compris le dimanche, de 8h à minuit en été. En hiver, jusqu’à 23h en semaine, et 22h le dimanche.

Cette pâtisserie est bien évidemment une institution et attire beaucoup de monde, en particulier l’été. Pour découvrir mes astuces pour être sûr.e d’en déguster et ne pas repartir bredouille, ou faire la queue trop longtemps, je vous invite à continuer votre lecture !

Bucket List Voyage

Se régaler avec des pastéis de nata à Lisbonne

Aahhh ! Les pastéis de Belém ! Oubliez les pastéis de nata que vous avez achetés au supermarché près de chez vous ou même dans une pâtisserie portugaise ! Si vous êtes de passage à Lisbonne, vous allez pouvoir découvrir la véritable saveur de ces petites tartelettes à la crème typiques en goûtant les meilleurs pastéis du monde, préparés à l’endroit-même où ils ont été inventés il y a près de 200 ans. Je vous dis tout de suite où, et surtout comment éviter de faire la queue pendant des heures avant de les goûter.

Déguster les meilleurs pastéis de nata du monde à Belém

Difficulté

Budget

Temps nécessaire

Accessibilité

A ajouter à votre bucket list si vous aimez :
les pâtisseries – les spécialités culinaires locales

ET TOUJOURS PLUS D’IDÉES POUR VOTRE BUCKET LIST VOYAGE EN CLIQUANT ICI

Les pastéis de nata, ces petits délices portugais

Aaaaah ! Les pastéis. Vous avez sûrement déjà mangé de ces « pâtisseries à la crème » (la traduction de leur nom en portugais) ou tout du moins en avait aperçus dans une pâtisserie. Ils connaissent depuis quelques années un succès planétaire. Si la diaspora portugaise y est pour quelque chose, c’est aussi parce qu’ils sont, tout simplement, délicieux. Mais comme avec toutes les bonnes choses victimes de leur succès, tout le monde veut sa part du gâteau (haha) et la qualité finit par en pâtir. Dites-vous que si vous n’avez jamais goûté que des pastéis achetés au supermarché à côté de chez vous, vous n’avez sûrement pas pu apprécier la véritable saveur de ces petits délices sucrés.

La gourmandise des moines

Le pastel (au singulier, pastéis au pluriel) voit le jour au 19e siècle à Lisbonne même, ou plus exactement à Belém qui, à l’époque est une ville distincte de la capitale portugaise. A cette période, se trouve près du Monastère des Hiéronymites (Monasteiro dos Jeronimos) une petite raffinerie de sucre, avec un petit commerce attenant. Les moines, qui sont alors les seuls à posséder les ressources permettant de stocker le beurre et le lait nécessaires, ont pris l’habitude de préparer des tartelettes de pâte feuilletée remplie de crème (semblable à la crème pâtissière).

Et puis, la révolution libérale de 1820 entraîne la fermeture de tous les couvents et les monastères, et en 1834, tous les moines et les travailleurs sont expulsés du site. Alors, pour ne pas tomber dans la misère, en 1837, un des anciens pensionnaires décide de vendre dans le petit magasin, les fameuses pâtisseries des moines dont la recette est (toujours) tenue secrète. Il les baptise tout simplement « pastéis de Belém ». Les touristes qui viennent visiter la tour de Belém en raffolent et une légende est née.

Les pastéis de Belém, une institution à Lisbonne

Depuis, bien entendu, toutes les pâtisseries de Lisbonne vendent cette pâtisserie sous l’appellation « pastel de nata » mais c’est à l’Antiga Confeitaria de Belém, ouverte sur le site depuis 1837 que vous pourrez déguster les seuls et uniques authentiques Pastéis de Belém, préparés selon la recette secrète des moines.

Dans cette pâtisserie qui est aussi un café, ce sont 20 000 pâtisseries qui sont préparées de façon artisanale tous les jours. Vous pourrez déguster la vôtre (ou les, soyons fous) nature, ou saupoudré de sucre ou de cannelle en poudre, directement sur place, ou à emporter. Si vous entrez dans la Confeitaria, vous pourrez en prime, si ça vous tente, visiter l’atelier de fabrication.

2 astuces pour rayer à coup sûr ce point de votre liste

Vous en salivez d’avance ? Vous avez raison ! Je vous donne juste deux petits conseils pour que l’expérience soit idéale de bout en bout :

1. Dégustez-les sur place

Alors, disons que vous ne soyez à Lisbonne que pour un petit weekend. Vous visitez, visitez, visitez quand soudain, sur les coups de 16h le samedi après-midi, vous commencez à avoir un petit creux. Vous vous dites : « ça tombe bien ! Profitons-en pour aller dans cette pâtisserie dont tout le monde parle, déguster ces fameux gâteaux. » Alors, vous montez dans le tram tout joyeux.se, vous faites le trajet, et en arrivant… c’est le choc : il y a une queue interminable devant la porte !

Je vous le dis, ce sont les meilleurs pastéis du monde ! Les gens sont prêts à patienter un long moment pour en manger. Mais ne vous inquiétez pas, en réalité, il n’est pas nécessaire de faire la queue très longtemps. Car cette file devant la porte, c’est celle de la vente à emporter. L’astuce consiste donc à déguster les pastéis sur place. En effet, le café dispose de deux grandes salles et d’une cour, et les places sont nombreuses. Entrez simplement dans la boutique et continuez jusqu’au fond pour vous installer à une table. De cette manière, vous pourrez aussi boire un petit café ou un jus de fruit et même – si ce petit creux n’est finalement pas si petit – commander un sandwich ou une salade. Et en prime, vous pourrez voir les pâtissiers préparer les gâteaux. Je vous en ressers une demi-douzaine ?

Vous pouvez, bien sûr, également, tout simplement éviter les heures de pointe en venant tôt le matin (la pâtisserie ouvre à 8h) ou le soir (l’été, elle reste ouverte jusqu’à minuit).

2. Achetez-en pour plus tard

Voilà, vous avez savouré quelques pastéis tout chauds, bu un petit café, vous vous êtes régalé.e et vous vous sentez d’attaque pour reprendre la visite, direction le Monument aux découvertes ou la Tour de Belém. Je n’ai qu’un conseil à vous donner : surtout, avant de partir, achetez un (ou 2, ou 3) étui(s) de pastéis supplémentaires et emportez-les avec vous. Promis, vous me remercierez plus tard 😉 Enfin, plus tard… Pour un plaisir maximal, les tartelettes sont à consommer dans les 24h après leur confection. Alors, pas de temps à perdre, vous savez ce qu’il vous reste à faire !


Infos pratiques

La pâtisserie/café est est située Rua de Belém 84-92. Empruntez le tramway E15 et descendez à l’arrêt Monasteiro dos Jeronimos.

Elle est ouverte tous les jours de 8h à minuit l’été. En hiver, elle ferme à 23h du lundi au samedi et à 22h le dimanche.

Pour ce qui est de la vente à emporter, le pastel est à 1,15€ lorsque vendu à la pièce. La boîte de 6 est à 6,90€ et la plaque de 50, à 57,50€.

Le site officiel de l’antiga confeitaria : https://pasteisdebelem.pt/fr/


Quelques incontournables de Lisbonne

Vous n’êtes sûrement pas venu.e à Lisbonne uniquement pour vous gaver de pâtisseries (à moins que si… ?), alors ne ratez pas les expériences suivantes :

  • Visiter la ville en tuk tuk – le véritable must de toute visite de Lisbonne ! – et que vous pouvez faire en français, grâce à la dynamique Maguy. Je ne peux que vous le conseiller ! N’hésitez pas à la contacter pour qu’elle vous renseigne, ou directement pour réserver votre visite juste ICI.
  • Aller écouter du fado (ou juste se balader) dans le vieux quartier de l’Alfama
  • Voyager à bord du tramway 28 et du funiculaire de Bica
  • Admirer la ville depuis l’un des belvédères
  • Monter dans l’ascenseur de Santa Justa au crépuscule
  • Prendre le déjeuner au LX Factory ou au Time Market
  • Admirer le ciel à travers le toit effondré du couvent de Carmo
  • Patauger au pied de la tour de Belém

Et vous, vous avez déjà goûté les pastéis de Belém ? Vous en gardez quel souvenir ? Dites-moi tout en commentaire !


Virgo Lisbonne

Ma Bucket List Voyage

J’ai rayé (avec délice) ce point de ma bucket list en mai 2017.
Pour jeter un coup d’oeil à ma bucket list voyage complète, c’est par ICI.

Crédits photo

Je n’ai pris que deux des photos qui illustrent cet article (le tramway 28 et le Tour de Belem), trop occupée que j’étais à me bâfrer de pastéis.
Les autres clichés sont signés :
Photo de couv : / Assiette de pastéis : Magda Ehlers sur Pexels / Vitrine pâtisseries : / Devanture confeitaria : / Cuisines : / Comptoir boutique : / Service dans la cour : / Présentation avec café et packaging : Site officiel / Façade en mosaïque : Diego García on Unsplash

Cet article vous a plu ? Partagez-le

2 Responses

  1. Miam les pasteis ! Tellement bons : au goûter, au ptit-dèj ou juste un petit creux, c’est délicieux. Ca me donne envie d’essayer d’en faire. Allez hop sur ma bucket list : Faire des Pasteis 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Cagole 2

Bienvenue !

Salut, c’est Virgo, une accro de voyages, de ciné et de Coca zéro (direct en perfusion).

En 2015, j’ai commencé ma première bucket list, c’est-à-dire la liste de tout ce que j’ai envie de faire avant de mourir, et depuis, je m’efforce de réaliser tous les rêves qu’elle contient.

Sur ce blog, vous trouverez une tonne d’idées et de conseils pour créer votre Bucket List, l’étoffer et surtout la réaliser !

Facebook

By loading the post, you agree to Facebook's privacy policy.
Learn more

Load post

Articles récents

Retrouvez-moi aussi sur INSTAGRAM

Vous aimerez aussi…

Kurtoskalacs
1001 SAVEURS

Où manger les meilleurs kurtoskalacs de Budapest ?

Dans le cadre de mon défi Bucket List 2022, j’ai goûté des kurtoskalacs, la délicieuse pâtisserie hongroise. Je vous révèle 5 endroits où vous pouvez en déguster d’excellents à Budapest.