Barcelone :
S’émerveiller devant la basilique de la Sagrada Familia

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

Bienvenue sur Objectif Bucket List !

Pour vous remercier de votre visite, je vous offre mon e-book 51 choses à faire avant de mourir
qui contient 51 idées canon à ajouter de toute urgence à votre bucket list !
Découvrez-le vite gratuitement en cliquant ICI.

Bucket List Voyage

La Sagrada Familia à Barcelone

Avec ses tours gigantesques, sa construction interminable (et toujours pas terminée !) et ses façades qui semblent tout droit sorties d’un film de Tim Burton, la basilique de la Sagrada Familia ne peut que fasciner. Aussi dingue que génial, le chef d’œuvre inachevé d’Antoni Gaudi est en effet totalement unique en son genre.

Vous êtes de passage à Barcelone et vous vous demandez si ça vaut la peine d’entrer la visiter ? Je vous réponds un grand oui ! Je vous explique tout de suite pourquoi et, surtout, comment en profiter dans les conditions optimales.

C’est quoi, une bucket list voyage ?

Bucket quoi ? Pas de panique, je vous explique tout dans cet article et je vous parle ici des 200 destinations à voir avant de mourir.

La Sagrada Familia, sur votre bucket list Barcelone ?

La Sagrada Familia, symbole du modernisme catalan et monument le plus visité d’Espagne avec près de 3,5 millions de visiteurs annuels, est sans aucun doute un incontournable de Barcelone. D’une superficie totale de 4 500 mètres, soit l’équivalent d’un grand terrain de foot, elle peut accueillir jusqu’à 14 000 personnes. Sans compter la distanciation sociale, hein !

Il faut aussi savoir que sur ses 18 tours, de tailles différentes, qui lui confèrent son aspect si particulier, les deux plus grandes ne sont pas encore construites ! La première, dédiée à la vierge Marie, est en travaux, tandis que l’autre, consacrée à Jésus mesurera 170 mètres de haut, soit plus du double de Notre Dame de Paris.

Il faut dire que l’histoire de ce temple, qui doit son nom à la Sainte Famille (Sagrada Familia en espagnol) est digne d’une véritable épopée biblique. En effet, le projet a vu le jour en 1866 ! A l’époque, un libraire barcelonais, Josep Maria Bocabella i Verdaguer, décide de fonder une association religieuse dans le but de construire, avec l’argent des fidèles, un temple expiatoire à la gloire de la Sainte Famille.

La construction commence en 1882, mais ce n’est qu’en 1883 qu’Antoni Gaudi est embauché pour remplacer le premier architecte qui a quitté le projet. Le Catalan en fait alors l’œuvre de sa vie. Il élabore des plans extrêmement ambitieux, d’une grande créativité et complexité. Résultat, à sa mort, en 1909, seule une petite partie a pu être réalisée. Son bras droit, Domènec Sugrañes, prend alors la tête des travaux pour mener à bien le projet du maître.

Tout au long du XXe siècle, la construction connaît de nombreux aléas. Le temple est incendié par les révolutionnaires pendant la guerre d’Espagne. Puis, les travaux s’arrêtent pendant un long moment faute de moyens. Car oui, c’est toujours la même association privée ( !) qui continue de financer la construction de cet édifice monumental.

Les affaires reprennent doucement en 1955. Depuis l’an 2000, les choses se sont accélérées et on espère désormais que les travaux seront achevés en 2026… On y croit ! La vidéo suivante montre une modélisation de ce à quoi l’édifice devrait ressembler une fois terminé… Bluffant ! Et si tout ça vous a donné envie de vous plonger davantage dans l’histoire folle de la basilique, je vous conseille cet article très complet.

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

Pourquoi entrer visiter la Sagrada Familia ?

J’avais déjà eu l’occasion d’aller à Barcelone plusieurs fois et j’avais déjà admiré de loin la silhouette si particulière de la basilique mais jusqu’à récemment, je n’avais jamais vraiment pris le temps de la visiter. C’est quand je suis entrée à l’intérieur pour la première fois que j’ai compris mon erreur. Monumentale, l’erreur ! (C’est bon, vous l’avez ?)

C’est tout simplement une expérience qui ne ressemble à aucune autre. La lumière, les colonnes, le fabuleux baldaquin doré, les vitraux, et tout simplement l’ambiance surréelle qui règne à l’intérieur, tout ça vaut largement le prix d’entrée !

Mais comme pour toutes les attractions touristiques, il y a quelques astuces à connaître pour en profiter véritablement, et de la meilleure des manières. Je vous donne tout de suite les miennes.

5 astuces pour rayer à coup sûr ce point de votre liste

Voici donc mes cinq conseils pour que votre visite soit la plus réussie possible.

1. Achetez votre billet coupe-file à l’avance

Figure emblématique de Barcelone, la Sagrada Familia attire beaucoup de monde. Par conséquent, il n’est pas forcément judicieux de simplement débarquer sur place en espérant acheter vos billets au guichet à l’entrée. Et quand je dis “pas judicieux”, je veux dire que vous risquez de poireauter un moment ! En effet, la queue est souvent longue et vous pourriez, en plus, arriver trop tard et repartir bredouille.

Par conséquent, si vous n’êtes pas déjà détenteur.trice d’un Barcelona City Pass, pensez à acheter vos billets coupe-file à l’avance, et de préférence sur internet, où ils seront – bonus supplémentaire – moins chers que sur place.

Il existe plusieurs types de billets. Vous pouvez par exemple n’acheter qu’un billet simple qui ne vous donnera accès qu’à la basilique, le musée et l’école, mais pas aux tours. A celui-ci, il sera possible d’ajouter un audioguide en français si ça vous intéresse.

Deux des tours peuvent aussi se visiter, mais il faudra alors prendre un billet spécial qui le mentionne. Si vous avez du temps – et le budget – ne vous en privez pas, la vue est à couper le souffle !

Enfin, vous pouvez faire appel à un guide en chair et en os. Des visites avec un guide français sont organisées durant l’été. Personnellement, c’est l’option que j’ai choisie et je ne l’ai pas regretté un instant ! Je vous explique pourquoi dans le paragraphe suivant.

2. Optez pour une visite guidée, si votre budget vous le permet

Pourquoi ça ? Tout simplement parce qu’en plus d’être magnifique, la conception architecturale, les ornements et la symbolique de la basilique sont extrêmement riches et complexes et méritent vraiment qu’on s’y intéresse de plus près ! On dit même que Gaudi a créé là un véritable poème mystique.

A l’intérieur, l’architecte voulait par exemple qu’on se sente comme dans une immense forêt, et c’est en effet l’impression que vous aurez en entrant. N’hésitez pas à lever le nez au plafond, lui aussi et extrêmement riche et complexe dans sa conception et sa décoration.

Bref, c’est tout un monde foisonnant où chaque élément a été pensé et possède une valeur symbolique ou métaphorique. C’est pour ça que, vous aurez beau potasser un guide avant d’entrer, rien ne remplacera un professionnel spécialiste du lieu qui vous expliquera tout ça au fur et à mesure.

En plus, avant ma visite, ma guide, Gemma, nous a emmenés déguster des pâtisseries catalanes dans une petite boulangerie typique du quartier… Si en plus, on me prend par les sentiments, comment voulez-vous que je lutte ! Je dis oui !

3. Choisissez votre horaire en fonction de vos couleurs préférées

Un de ces éléments minutieusement étudiés dont je vous parlais ? La lumière qui baigne l’intérieur de la basilique. Croyez-moi, elle est tout simplement magique et vous vous en rendrez compte dès votre entrée dans la grande nef. Le souhait de Gaudi était qu’elle soit “un temple de la lumière harmonieuse”, un souhait réalisé grâce à l’association de la lumière naturelle et de celle qui traverse les magnifiques vitraux.

C’est l’artiste barcelonais Joan Vila-Grau qui, depuis 1999, créé et supervise la pose de ces superbes œuvres d’art qui ornent les fenêtres du temple et donnent cette ambiance lumineuse si particulière. Mais ce que vous ignorez peut-être, c’est que la couleur de cette lumière varie en fonction de l’heure à laquelle vous venez la visiter.

En effet, le matin, le jour perce à travers les vitraux de la façade est, celle de la Nativité (par où vous êtes entré.e) et berce la basilique d’une douce lumière dans les tons bleus et verts.

L’après-midi et le soir, en revanche, les rayons du soleil filtrent par les fenêtres de la façade de la passion, à l’ouest, et embrasent les nefs avec de magnifiques couleurs or et rouges.

L’ambiance lumineuse est donc totalement différente en fonction du moment de la journée où vous venez, tellement que… ça vaudrait carrément le coup de la visiter deux fois !

4. Prenez le temps de faire un tour au musée

Si vous êtes, comme moi, fasciné.e par le foisonnement complètement dingue de cet édifice, alors la visite du musée (comprise dans tous les types de billets) s’impose !

En effet, vous y trouverez plein de choses vous permettant d’appréhender un peu mieux le sens et la profonde complexité de ce chef-d’œuvre : des dessins, des photos, des maquettes et même une vidéo d’une dizaine de minutes qui détaille l’incroyable saga de ce monument dont la construction a commencé il y a plus de 140 ans !

5. Prévoyez du temps pour admirer aussi les façades !

Parce que oui, depuis tout à l’heure, je vous parle de l’intérieur de la basilique comme d’une petite merveille, mais attendez ! Il y a aussi les façades extérieures ! Et figurez-vous qu’elles sont tout aussi extraordinaires, fascinantes et pleines de symbolisme que l’intérieur.

Ces façades sont au nombre de trois : celle de la Nativité à l’est, de la Passion à l’ouest et de la Gloire, au sud.

La façade de la nativité

C’est la seule à avoir été érigée du vivant de Gaudi (même si elle n’a été officiellement été terminée qu’en 2015, avec la pose du portail de la foi !) et celle par laquelle on entre dans la basilique. Elle est consacrée à l’enfance et l’adolescence de Jésus et présente un joyeux foisonnement gothique. Elle est percée de trois portails, celui de la foi, de la charité et de l’espérance.

La passion

Pour ce côté-ci, Gaudi voulait quelque chose de plus austère, plus anguleux pour évoquer la souffrance de Jésus lors de la passion. Si les croquis sont signés du grand maître, les sculptures qui ornent la façade ont été créées et réalisées par l’artiste catalan Jospe Maria Subirachs. Anecdote amusante, il a donné les traits de Gaudi à l’un des personnage sculpté.

La façade de la gloire

C’est la dernière en date, puisque les travaux sur cette façade n’ont commencé qu’en 2002. Mais c’est aussi censé être la plus monumentale, et celle par laquelle l’entrée se fera une fois qu’elle sera terminée. Elle est dédiée à la gloire de Jésus et son ascension vers le ciel. La fin des travaux est prévue pour 2026…


Infos pratiques

Attention : en raison de la pandémie de Covid-19, la Sagrada Familia est actuellement fermée. Les travaux, qui avaient été arrêtés, ont repris sur la tour de Marie le 25 janvier 2021.

Combien coûte l’entrée

Vous avez plusieurs options pour vous procurer un billet. Vous pouvez notamment acheter un billet simple (accès à la cathédrale donnant aussi accès au musée) sur le site officiel à 20 euros. Au guichet, il sera plus cher.

Les enfants de moins 11 ans et les personnes handicapées ainsi qu’un accompagnant peuvent entrer gratuitement. Les étudiants et personnes de moins de 30 ans peuvent bénéficier de 2€ de réduction et enfin, pour les visiteurs de moins de 30 ans, les billets sont à – 50% les mardis, mercredis et jeudis durant les deux dernières heures d’ouverture.

Vous pouvez aussi, si vous restez quelques jours, acheter un Barcelona City Pass qui vous permettra d’avoir des réductions sur l’entrée à la Sagrada Familia mais aussi au Parc Güell, à la Casa Batlló, etc.

Si vous avez le budget, je vous conseille cependant de faire une visite guidée (il y en a disponibles en français), et de monter dans les tours. Vous trouverez de plus amples informations ICI.

Les horaires de la Sagrada Familia

Hors pandémie, la cathédrale est ouverte aux visiteurs tous les jours, aux horaires suivants :

  • En hiver : 9h-18h (du 30 novembre au 28/29 février)
  • Au printemps et à l’automne : 9h-19h (du 1 au 31 mars et du 1 au 31 octobre)
  • En été : 9h-20h (du 1 avril au 30 septembre)

Il y a tout de même quatre jours fériés où elle ferme plus tôt : le 1er janvier, le 6 janvier et les 25 et 26 décembre (fermeture à 14h).

Pour en profiter, essayez tout de même de prévoir d’y aller au moins une heure et demie avant la fermeture, vous passeriez sinon à côté de beaucoup de choses !

Comment s’y rendre

Si l’adresse officielle de la cathédrale est au 401 Calle Mallorca, l’entrée de tous les visiteurs se fait du côté de la façade de la Nativité, située rue Marina. C’est aussi là que se trouve le guichet.

Si vous venez en transports, elle est accessible en métro, en descendant à l’arrêt Sagrada Familia sur la ligne 2 ou 5. Vous pouvez aussi venir en bus en prenant le 9, 33, 34, 43, 44, 50, 51, B20 ou le B24, ou encore le bus touristique (ligne bleue).

Si vous venez en voiture, il y a plusieurs parkings autour du site mais ils seront tous payants. Renseignez-vous sur les prix.


Quelques autres incontournables de Barcelone

Pour finir, et tant que vous êtes dans la capitale catalane, c’est aussi l’occasion d’aller :

  • Déambuler sur les fameuses Ramblas
  • Grignoter des tapas dans le Quartier Gothique
  • Admirer les autres chefs d’œuvre de Gaudi, notamment la Pedrera
  • Surplomber la ville depuis le parc Güell
  • Chiller sur la plage à la Barceloneta
  • Monter dans le téléphérique de Montjuic et profiter du spectacle de la fontaine magique
  • Faire le tour de la monumentale Place d’Espagne

Alors, décidé.e à vous laisser émerveiller par la Sagrada Familia ? A moins que ayez déjà visité ce chef-d’oeuvre catalan ? Qu’est-ce qui vous a plus impressionné.e ? Dites-moi tout en commentaire !


Sagrada Familia Metro

Ma Bucket List Voyage

J’ai rayé ce point de ma bucket list en juin 2019.
Pour jeter un coup d’oeil à ma bucket list voyage complète, c’est par ICI.

Cet article vous a plu ? Partagez-le

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

2 réponses

  1. Merci pour cet article
    Pour une visite encore plus inoubliable de la Sagrada Familia, j’ajouterais : 1) pour ceux qui ne souffrent pas de vertige, visiter les tours, et 2) se rendre dans la crypte (entrée gratuite, côté façade de la Passion) où est entérré Gaudi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cagole 2

Bienvenue !

Salut, c’est Virgo, une accro de voyages, de ciné et de Coca zéro (direct en perfusion).

En 2015, j’ai commencé ma première bucket list, c’est-à-dire la liste de tout ce que j’ai envie de faire avant de mourir, et depuis, je m’efforce de réaliser tous les rêves qu’elle contient.

Sur ce blog, vous trouverez une tonne d’idées et de conseils pour créer votre Bucket List, l’étoffer et surtout la réaliser !

Facebook

En chargeant cette publication, vous acceptez la politique de confidentialité de Facebook.
En savoir plus

Charger la publication

Articles récents

Retrouvez-moi aussi sur INSTAGRAM

Vous aimerez aussi…

Difference Bucket List To Do List
La Bucket List pour les Nuls

Bucket List, To Do List, Wish List, quelle différence ?

Bucket List ou To Do List ? Ou alors, Wish List ? Avec toutes ces listes, on finit par s’y perdre. Je vous explique la différence entre tous ces concepts pour que vous ne soyez plus jamais perdu.e.