C’est quoi, une bucket list ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

Une bucket list, qu’est-ce que c’est que cette bestiole ? Parfois aussi baptisée « liste de rêves » ou « liste de vie », une bucket list, en gros, c’est la liste de toutes les choses qu’on a envie de faire, de voir ou d’accomplir avant de mourir. Bon, dit comme ça, ça n’a pas forcément l’air méga-réjouissant mais croyez-moi, c’est au contraire un outil génial pour tous les rêveurs comme vous (je l’espère !) et moi (ça, c’est sûr).  

Pourquoi on appelle ça une bucket list

Si le terme semble barbare comme ça – c’est vrai, après tout, pourquoi pas dire tout simplement « liste de rêves » ? – c’est qu’il a une origine toute spécifique. On le doit, en même temps que le concept lui-même, au scénariste américain Justin Zackham.

Portrait de Justin Zackham, inventeur du terme bucket list
Justin Zackham photographié par Gary Friedman pour le Los Angeles Times/Imdb

Au début des années 2000, notre ami Justin, jeune scénariste plein d’espoir, décide de rédiger une liste des choses qu’il souhaite accomplir dans sa vie. Adepte des titres courts et concis, il la nomme : Justin’s List of Things to Do Before I Kick the Bucket. En français : la liste des choses à faire avant « de passer l’arme à gauche »/« de casser sa pipe »/[insérer ici l’expression fleurie de votre choix pour signifier la mort]. Au bout d’un temps, il se dit que ce titre, finalement, c’est peut-être un chouia long et il la rebaptise Justin’s Bucket List.

Tout en haut de cette liste figure le rêve suivant : « Faire produire un de mes scripts par un gros studio hollywoodien ». Eh oui, Justin est un petit gars qui n’en veut. Alors, il se met au boulot. Et puis, après quelques tentatives infructueuses, un jour, c’est l’illumination : et s’il utilisait cette idée de liste comme thème central de son prochain script ? Il écrit alors l’histoire de deux hommes atteints de maladies incurables qui décident de se faire la malle de l’hôpital pour profiter encore un peu de la vie : sauter en parachute, se bâfrer de caviar, se faire tatouer… Tout ce qu’ils aimeraient avoir fait avant de mourir.

Le scénario sera acheté et produit par l’énorme studio hollywoodien Warner Bros et deviendra le film avec Jack Nicholson et Morgan Freeman Sans plus attendre sorti en 2008. Son titre en V.O., vous l’aurez deviné… The Bucket List.

Jack Nicholson et Morgan Freeman dans Sans plus attendre, The Bucket List, de Rob Reiner
Un rêve qui se réalise, ça s’immortalise. Photo : Warner Bros

Une bucket list, mais pour quoi faire ?

OK, bon, l’histoire des petits vieux qui se font un road-trip déjanté, c’est sympa, mais au-delà de ça, quel intérêt ?

Oser rêver

Eh bien, tout d’abord, l’idée, c’est justement de ne pas attendre d’être mourant pour faire les choses qui nous font vraiment vibrer. Le tout premier intérêt d’une liste de rêves, ça semble tout bête mais c’est qu’elle nous autorise à rêver. Combien de gens autour de vous, et vous-même aussi peut-être, à qui on a inculqué qu’il était (entourez les mentions utiles) naïf, impudent, à côté de la plaque ou carrément égoïste de chercher à réaliser ses rêves ? Rédiger une liste, noter quelques souhaits sur un papier, c’est un premier pas, c’est commencer à se libérer de ces injonctions que d’autres nous imposent.

Quand j’avais 11 ans, tout le monde se trémoussait sur Never Gonna Give You Up de Rick Astley, mais là n’est pas le propos (je vous mets la vidéo parce que ce serait dommage de ne pas se l’écouter un petit coup). J’avais très envie, quand on me demandait ce que je voulais faire plus tard, de répondre : « directrice de la photo ». Si vous ne savez pas en quoi ça consiste, c’est la personne qui est responsable, avec le réalisateur, de l’image d’un film, des choix de lumière, de couleur, d’ambiance, etc. Bref, je voulais travailler dans le cinéma.

Mais ce que j’ai capté autour de moi, à l’époque, c’était que le cinéma, c’était un passe-temps et pas un vrai métier. Il valait mieux que je fasse des études « sérieuses » pour trouver un « vrai travail ». Alors, j’ai fait des études et trouvé un boulot (à moitié) sérieux. Aujourd’hui, on ne se trémousse plus sur Rick Astley mais je sais que le cinéma, ce sont bien évidemment de vrais métiers, du vrai boulot et j’aurais pu le faire si j’y avais tout simplement cru.

Rachel Morrison, directrice de la photo de Black Panther et Seberg
Rachel Morrison, la directrice de la photo totalement badass de Black Panther, entre autres.

Tout est dans la formule

De la même façon, la liste permet de formuler vos rêves. Noter par écrit les choses que vous aimeriez faire dans votre vie, c’est donner corps à ce qui, jusqu’à présent, n’était peut-être qu’une vague idée dans votre tête. Tout comme formuler ses craintes permet de mieux les appréhender, et donc d’aider à les affronter, donner corps à ses rêves permet de mieux les cerner, de les préciser et donc d’aider à les réaliser.

Mieux se connaître

Un rêve qu’on a écrit, auquel on a pris le temps de réfléchir, qu’on a pris le soin d’affiner, de préciser, est bien plus qu’un rêve, il est devenu un objectif. Un but qu’on s’est fixé d’atteindre, même si on ne sait pas encore trop comment on va s’y prendre. Mais la machine est lancée et déjà, ça commence à mouliner là-haut. Alors qu’on ne savait pas encore le « quoi », on s’interroge maintenant sur le « comment ».

En réfléchissant à ce que vous rêvez d’accomplir dans votre vie, que ce soit dans le domaine professionnel, relationnel, personnel ou autre, en couchant toutes vos aspirations sur le papier, vous mettez le doigt sur ce qui vous fait vibrer, vous inspire, vous motive. Vous en apprenez un peu plus sur qui vous êtes.

Et même si, après vous être penché sur la question, vous en arrivez à la conclusion que pour vous, tout ça, c’est du pipeau, eh bien, vous savez au moins ça de plus sur vous. C’est déjà pas mal, non ?

Be yourself

C’est pour cette raison qu’une bucket list doit être avant tout une liste d’objectifs PERSONNELS. (Oui, boum, je sors les lettres capitales, ça rigole plus) Peu importe ce que vos proches, ou la société en général semblent vous dicter, devenir ingénieur ou avocat, vous marier, acheter un pavillon en banlieue, et j’en passe. Si vous, votre rêve, c’est de devenir amiral de la flotte des Trekkies, faire le tour du monde en segway ou collectionner les tours Eiffel en guimauve, c’est votre vie, votre rêve. Personne ne sait mieux que vous ce qui vous rendra heureux.

Faire partie des Trekkies, dans votre bucket list
Longue vie et prospérité, même à toi, au milieu, qui galères avec le salut vulcain.

Une bucket list est un formidable outil de découverte et de réalisation de soi, et elle ne demande qu’une feuille de papier et un stylo.

Ce serait dommage de ne pas s’en servir, non ? Et si vous rêvez d’avoir un labrador baptisé Max qui batifole dans le jardin de votre pavillon de banlieue et vous accompagne partout dans votre monospace, accrochez-vous à ces rêves-là tout autant !

Max le labrador
Ce message est sponsorisé par Max. Photo : Neel Shakilov

Une fausse bonne idée ?

Toutes les idées ont leurs détracteurs, et celle de la bucket list n’échappe pas à la règle. Il y a bien sûr ceux qui vous diront immanquablement que c’est un exercice puéril, ridicule, absurde, voire pervers. N’écoutez pas ceux qui ne peuvent pas s’empêcher d’étouffer vos rêves en même temps qu’ils étouffent les leurs. J’entends parfois aussi dire que c’est l’exemple type des dérives consuméristes de notre société moderne. Qu’une bucket list encouragerait celui ou celle qui la rédige à collectionner les expériences « instagrammables » sans âme comme on enfile des perles, à se perdre dans une quête sans fin de la gratification narcissique, que ça génèrerait frustration et amertume en mettant l’accent sur les points qui n’ont pas accomplis plutôt que les réussites… ou un truc profond du genre.

Personnellement, j’ai du mal à voir ce qu’il y a de si répréhensible ou même narcissique à avoir des rêves (qui n’en a pas ?) et, tant qu’à y être, à essayer de les réaliser. Ou vaudrait-il mieux vivre avec des regrets ? La réalisation de soi n’est-elle pas la clé du bonheur ? Quel meilleur moteur que le rêve ?

Ecoutez votre cœur

Encore une fois, personne ne peut vous dicter vos rêves, pas même un brillant psycho-sociologue. Faites ce qui a du sens pour vous, et ce, même si vos objectifs sont plus modestes que guérir la faim ou œuvrer pour la paix dans le monde. Tout le monde n’a pas l’âme d’une Mère Térésa et ce n’est pas grave.

Bien sûr que le fait de coucher ses rêves sur le papier ne suffit pas à ce qu’ils se réalisent, comme par magie. Il y a un moment où il faut se mettre en action, et prendre le risque d’échouer, comme de réussir. Mais ce n’est pas en ignorant vos aspirations, ou en les étouffant que vous contribuerez pour autant à faire de notre planète un monde meilleur.

Alors, oui, vous n’arriverez peut-être jamais à réaliser tous vos rêves. Peut-être aussi que vous en abandonnerez certains qui auront perdu de leur attrait avec le temps. Il n’y a rien de plus normal. Les échecs et les déceptions font partie de la vie, et constituent même une étape essentielle sur le chemin de la réussite. Sans erreur, pas de progrès. Mais pour avancer, encore faut-il se lancer, et pour moi, il n’y aurait rien de plus frustrant que la réalisation que je suis passée à côté de ma vie, tout bêtement parce que je n’ai jamais laissé de place à mes rêves.

Alors, prêts à vous lancer ? Dites-moi en commentaire ce que vous mettriez, vous, dans votre bucket list.

Cet article vous a plu ? Partagez-le

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

4 Comments

  1. 10 juin 2020 at 10 h 01 min

    Merci pour cette explication claire et motivante de ce qu’est une bucket list ! Je suis 100% aligné sur l’idée qu’il ne faut pas (trop) attendre pour vivre ses rêves. Le déclic, dans mon cas, a été la lecture de « La semaine de 4 heures », de Tim Ferriss. Bon « courage » pour ton défi !

    1. 10 juin 2020 at 12 h 44 min

      Merci Alex ! Un bouquin que j’ai lu aussi et qui fait effectivement réfléchir à ce qu’on attend vraiment de la vie et comment on peut décider de la vivre !

  2. 9 juillet 2020 at 8 h 50 min

    Merci pour cet article requinquant ! Je vais me pencher sur ma bucket list du coup ! C’est vrai que déposer ses rêves sur le papier, noir sur blanc, ça fait exister les choses 🙂

    1. 9 juillet 2020 at 14 h 56 min

      Merci Déborah ! Eh oui, formuler les choses, les rédiger, les avoir sous les yeux, tout ça aide à concrétiser des choses qui, sinon, resteraient de l’ordre de l’abstrait. Et n’hésitez pas à revenir me dire ce que vous avez noté sur votre bucket list une fois que vous l’aurez rédigée 😉

Laisser un commentaire

Required fields are marked

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cagole 2

Bienvenue !

Salut, moi, c’est Virgo, une accro des voyages, des nouvelles expériences, du cinéma et du Coca zéro (direct en perfusion). En 2015, j’ai créé ma première bucket list et je me suis donné comme but de réaliser tous les « items » qu’elle comporte – et ce blog en est un !😊

En le créant, j’ai eu envie de vous faire partager mes astuces et mes conseils pour vous permettre à vous aussi de créer votre bucket list et de faire de vos rêves vos objectifs.

​​EN PANNE D'IDÉES

POUR VOTRE BUCKET LIST ?

​​Téléchargez gratuitement mon e-book

100 expériences à vivre absolument

en Europe (une fois dans sa vie)

et découvrez 100 destinations à ajouter

de toute urgence à votre bucket list !

On se retrouve sur les réseaux ?

Vous aimerez aussi…

1001 destinations

Admirer le coucher de soleil à Santorin

Idée Bucket List – Les couchers de soleil à Santorin font partie des plus beaux du monde. Quels sont les meilleurs endroits pour en profiter ? Je vous donne mes conseils et bons plans pour rayer ce point de votre bucket list.

Mon Defi Bucket List Plage
Mon défi

Mon défi Bucket List :
Mettre en place un calendrier

Réaliser ses rêves, c’est aussi se fixer des dates et des délais. Cliquez ici pour découvrir comment je m’organise pour relever le défi que je me suis lancé : réaliser 10 rêves de ma Bucket List en 400 jours.

EN PANNE D'IDÉES

​POUR VOTRE BUCKET LIST ?

​​Téléchargez gratuitement mon e-book 

100 expériences à vivre absolument

en Europe (une fois dans sa vie)

et découvrez 100 destinations à ajouter

de toute urgence à votre bucket list !

%d blogueurs aiment cette page :