36 choses à faire avant de mourir…
sans sortir de chez soi

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

Que vous soyez en confinement ou que vous n’ayez tout simplement pas les moyens ou la possibilité de vous déplacer, je vous propose 36 idées de choses à faire avant de mourir… sans avoir besoin de sortir de chez vous.

Lorsqu’on laisse courir son imagination et qu’on rêve de tout ce qui pourrait remplir notre bucket list, on s’imagine souvent vivre de grandes aventures et s’évader vers de lointaines destinations. Pourtant, il n’est pas forcément nécessaire d’aller très loin pour vivre des choses à la fois exaltantes et enrichissantes. Lire un livre qui nous touche profondément, se découvrir une nouvelle passion sont des expériences qui peuvent changer une vie, bien plus que la visite éclair d’un lieu touristique bondé.

Alors, que vous n’ayez pas le choix parce que vous êtes confiné chez vous ou que vous aimiez particulièrement profiter de votre petit foyer, j’ai compilé pour vous 36 idées de choses à faire ou à tester avant de mourir sans même avoir besoin de mettre le nez dehors. Elle est pas belle, la vie ?

1 – Changer de tête

Qui n’a jamais eu envie d’opérer un changement radical dans sa vie ? A défaut de s’attaquer aux vrais problèmes les plus profonds, pourquoi ne pas commencer par changer de coupe de cheveux ? Opter pour une coupe courte si vous les avez longs ou au contraire, les laisser pousser, mais aussi changer de style sans forcément changer la longueur. Avant de faire appel à un coiffeur à domicile, vous pouvez vérifier que vous êtes prêt à sauter le pas grâce à ce test et même tester diverses coiffures grâce à des applications comme Style My Hair.

Messieurs, vous pouvez également changer de look en jouant sur votre pilosité faciale, en vous laissant pousser la barbe, en la rasant… Ou en laissant l’inspiration vous guider…

Edition confinement : Bien entendu, en période de confinement, difficulté supplémentaire, vous allez devoir vous passer de l’aide d’un professionnel. Vous pourrez, en revanche, vous lancer courageusement à l’assaut d’une des expériences suivantes :
**vous raser la tête, comme Kristen Stewart un peu plus haut, mais avec la tondeuse commandée à 23,99€ sur AliExpress
**remettre votre tête (et votre dignité) entre les mains de votre conjoint, ou de votre mère
**ou pour les plus aventureux d’entre vous, comme ici, vous couper les cheveux vous-même…

 

Coupe de cheveux ratee
Euh, je crois que je me suis un peu loupé…

2 – Apprendre la méditation

On vit dans un monde stressant et chaque jour apporte son lot d’évènements et informations anxiogènes. La méditation, lorsqu’on sait la pratiquer, est réputée pour réduire l’anxiété et encourager les idées positives. Ce sera dommage de s’en passer et de ne pas l’essayer au moins une fois dans sa vie.

Il existe plusieurs types de méditation : zazen, vipassa, transcendentale ou de pleine conscience. N’hésitez pas à vous renseigner sur celui qui pourrait le mieux vous correspondre. Et pour vous donner une petite idée de ce qui vous attend, voici une vidéo de méditation de pleine conscience pour débutants guidée par Cédric Michel et sa voix de velours. Namasté.


3 – Créer sa bucket list

Une des choses primordiales à faire avant de mourir est bien entendu de… faire une liste de toutes les choses à faire avant de mourir 😉 Et pour ça, pas besoin de sortir de votre canap’, il vous suffit de vous munir d’une feuille de papier ou d’un carnet, d’un stylo – et de vos rêves – et de suivre le mode d’emploi que je vous détaille dans cet article Comment créer sa bucket list en 5 étapes simpes.


4 – Passer à l’alimentation bio

Que ce soit pour votre santé personnelle ou pour celle de la planète toute entière, l’alimentation bio est source de nombreux bienfaits. Le problème majeur qui freine pas mal de personnes, et peut-être vous aussi, c’est son prix. En effet, le bio est souvent un peu plus cher que les produits qu’on trouve en supermarchés. Alors, si passer à l’alimentation bio fait partie des choses que vous voulez faire avant de mourir, rendez-vous sur cet article qui vous fournit 7 astuces pour manger bio et être en meilleure forme sans pour autant exploser votre budget.

Edition confinement : Pendant le confinement, les jardineries et magasins d’horticulture restent ouverts. Alors, c’est l’occasion de vous laisser pousser la moustache de Nicolas le jardinier et de planter votre propre potager bio dans votre jardin ou sur votre balcon.

legumes du jardin bio
Image par congerdesign de Pixabay

5 – Regarder les meilleurs films de tous les temps

Bon, ok, c’est un peu présomptueux de décider quels sont vraiment les « meilleurs » films de tous les temps. Le cinéma, comme tous les arts, est aussi une affaire de goûts et de sensibilités. Mais si parmi les choses que vous voulez faire avant de mourir, il y a étendre votre culture cinématographique, voici quelques listes sur lesquelles vous pouvez vous appuyer pour regarder quelques grands classiques et autres films de référence.

Les films qui ont reçu l’Oscar du meilleur film de l’année

Si vous êtes plutôt ciné français, ceux qui ont reçu le César du meilleur film

Pour les amoureux du cinéma d’art et d’essai, les films récompensés
par la Palme d’Or du festival de Cannes

100 meilleurs films de l’histoire selon l’American Film Institute

Grace à la magie d’internet, la plupart de ces films sont aujourd’hui disponibles du bout de la télécommande, en streaming et VOD, ou bien en BluRay et DVD si vous êtes old school comme moi.

Selection de films sur les pandemies et virus

Edition confinement : pour rester dans l’ambiance, pourquoi ne pas se faire une petite sélection de films sur le sujet des pandémies et/ou des virus ? Cet article liste 105 films sur le sujet (avec, je vous préviens quand même, pas mal de séries Z et de nanars à zombies) et voilà mon top 5 perso (des films, pas des nanars) :
Contagion de Steven Soderbergh
Blindness de Fernando Meirelles
L’armée des 12 singes de Terry Gilliam
Le mystère Andromède de Robert Wise
Le Hussard sur le toit de Jean-Paul Rappeneau
et en bonus : V pour Vendetta de James McTeigue.


6 – Faire un tri dans ses affaires et donner ce qui ne sert plus à une association

Oui, vous savez bien, ce T-shirt loup-garou de votre grande époque Twilight ou cette paire de rollers que vous aviez achetée en promo à Décathlon pour faire un peu de sport il y a 10 kilos de ça. Eh bien, ils sont toujours là, abandonnés quelque part au fond d’un placard.

Et si au moins une fois dans votre vie, vous faisiez du tri et vous faisiez don de ce que vous n’utilisez plus ? Ça vous débarrasserait et ça pourrait bien faire le bonheur de quelqu’un. C’est gagnant-gagnant. Si vous ne savez pas à qui vous adresser, sachez que vous pouvez déposer vos vêtements dans un container ou les faire passer à l’une des associations suivantes :

Le Relais
Emmaüs
J’ai la fibre du tri
Le Secours Populaire
La Croix Rouge
Engagement Solidaire

 

Edition confinement : En période de confinement, le site Diffuz organise un grand défi sur ce thème, c’est le moment ou jamais de s’y mettre !


7 – Reprendre le sport

Ah, sujet épineux ! Il y a ceux qui n’ont jamais arrêté le sport (bravo à vous), et ceux qui ont déjà réussi à s’y mettre pour de bon. Et puis, il y a les autres, ceux qui, après deux, trois apéros dînatoires un peu copieux et arrosés, montent sur la balance et poussent un cri d’effroi. Ou ceux qui après deux ans en rez-de-chaussée découvrent les « joies » d’un 3e étage sans ascenseur.

Alors, on rêve de reprendre le sport pour retrouver le corps de (presque) athlète d’antan et une fois de plus, le net regorge de solutions pour nous accompagner et/ou nous botter le c**. En marge des sports traditionnels, individuels et collectifs, le fitness peut se pratiquer chez soi, avec un coach ou grâce à des cours en vidéo.

Il y en a pour tous les goûts, de toutes les déclinaisons de l’aerobic aux discplines tendance comme le HITT (High Itensity Interval Training), les Body-truc-muche (pump, combat, etc.), le Crossfit, ou la Zumba.

Allez, et pour vous donner la motivation de sauter le pas, je nous mets une petite vidéo bien vintage de la Queen Mother de tous les amateurs de fitness, Lady Jane en personne, toute en justaucorps et jambières assorties. One, two, three, four, five, six, seven, eight and jump!


8 – Inventer une recette de cocktail (facile)

Pas besoin d’être barman résident au Manhattan Club ou dans les clubs huppés d’Hollywood pour créer son propre cocktail. C’est par exemple ce qu’a fait Margaret « Margarita » Sames, une Américaine qui vivait à Acapulco dans les années 1940, et qui avait pour habitude de servir à ses invités un mélange de téquila, de jus de citrons verts frais et de triple sec, le tout bien frappé. Une boisson qui fait depuis un carnage dans tous les restau Tex-mex de France et de Navarre, la Margarita.

Alors, si vous aussi, avant de mourir, vous rêvez de vous prendre pour Tom Cruise version 1988, de faire voler les bouteilles et d’inventer votre propre cocktail, je vous renvoie à ce petit guide qui vous expliquera comment vous y prendre.

Créer un cocktail

Edition confinement : lorsqu’il n’est pas forcément évident de mettre la main sur de la liqueur de pêche, du pisco et autre angostura, cet article vous propose d’apprendre à préparer un cocktail avec ce que vous avez chez vous.


9 – Terminer un puzzle de 1 000 pièces

Exercice de patience et de concentration s’il en est, le puzzle reste le casse-tête le plus répandu au monde. Alors, avant de mourir, vous rêvez peut-être de vous lancer le défi de compléter un beau puzzle bien ardu de 1 000 pièces ou plus, manière de jouer avec vos nerfs. Pour vous donner un ordre d’idée, sachez tout de même que le puzzle le plus grand du monde, qui est édité par Kodak depuis début 2020, compte… 51 300 pièces. Pas la peine de préciser qu’il faut avoir du temps devant soi… et un grand couloir !

Plus grand puzzle du monde Kodak
27 « merveilles » du monde représentées sur le plus grand puzzle du monde. Photo : Kodak.

Edition confinement : si vous n’avez pas de puzzle physique sous le coude, sachez qu’il existe des tonnes de puzzles gratuits en ligne pour vous faire la main en attendant.


10 – Organiser un apéro-visio

Les apéros chez les potes, c’est sympa, seulement voilà, se pose toujours le même problème : comment faire pour rentrer quand on a un verre dans le nez ou qu’on a raté le dernier métro ? Pendant le confinement dû à la pandémie de Covid-19 est apparue la solution : l’apéro virtuel à distance, rendu possible par la magie de la technologie… et une bonne connexion internet. Si vous adorez boire un verre avec les copains, mais que vous rêvez de ne pas avoir à bouger de votre canapé, vous pouvez utiliser diverses applis, de Whatsapp à Zoom en passant par Facebook Messenger, suivant vos besoins et vos goûts. Et si le coeur vous en dit, vous pouvez même pousser un peu plus loin et organiser un karaoké visio (mais à vos risques et périls).


11 – Apprendre le ukulélé

Nous sommes nombreux à rêver de savoir « un jour » jouer d’un instrument de musique, de gratouiller Wonderwall d’Oasis d’un air inspiré sur la plage au coucher de soleil ou de siffloter le thème d’Il était une fois dans l’ouest à l’harmonica. Si vous avez déjà un instrument en tête, et dans un coin du salon ou sous le lit, il existe des centaines de méthodes et de tutoriels disponibles en vidéo, que ce soit gratuitement sur YouTube ou par le biais de sites payants. Plusieurs d’applis comme Yousician vous permettent aussi de faire vos premiers pas dans l’apprentissage de votre guitare ou clavier.

Mais malheureusement, apprendre à jouer de la guitare ou du piano, ça demande beaucoup de temps, d’implication et de régularité, ce qui peut conduire beaucoup d’entre nous à stagner dans leurs progrès, voire à carrément laisser tomber. Alors, si vous tenez tout de même à apprendre à jouer d’un instrument de musique avant de mourir, sachez que selon le Livre Guinness des Records, l’instrument le plus facile à apprendre est le ukulélé, sorte de petite guitare à quatre cordes originaire d’Hawaii. Ce dernier connaît d’ailleurs un regain de popularité depuis peu (y aurait-il un lien de cause à effet ?) et vous trouverez aussi de nombreux tutoriels pour reprendre allégrement tout le répertoire de Christophe Maé.

Edition confinement : Si vous n’avez pas la possibilité de vous procurer un instrument pendant le confinement, vous pouvez toujours vous lancer (plus ou moins hasardeusement, selon vos talents de bricoleur/euse) dans la fabrication artisanale d’une guitare cigar box ou autres spécimens pittoresques à base de matériaux de récup’.


12 – Faire du pain maison

Symbole de l’alimentation française dans le monde entier, le pain est pour beaucoup d’entre nous un incontournable de tous les repas. On mangerait du pain matin, midi et soir.

Pendant le confinement de 2020, c’est le pain maison qui devient la grande tendance, entre nostalgie des temps plus simples et besoin de comfort food pour calmer ses angoisses. Si vous avez toujours eu envie de « mettre la main à la pâte » (vous pensiez que vous allez y échapper ?), alors, c’est doublement le moment. Baguettes, miches ou petits pains aux olives, il y en a pour tous les goûts. Dès que vous aurez mis la main sur un paquet de farine, il n’y a plus qu’à. Trois, deux, un, pétrissez !


13 – Fabriquer un meuble en carton

Grâce à sa malléabilité et sa simplicité d’utilisation, le carton s’avère être un excellent matériau pour la fabrication de meubles de déco (attention, ceci dit, il est bien évidemment moins robuste que l’armoire normande en chêne de votre grand-mère).

Facile à se procurer et à travailler, le carton donne donc l’occasion à tous les bricolos et autres amateurs de récup’ de faire leurs premières armes dans le design. Alors, si avant de mourir, vous rêvez de fabriquer votre propre meuble en carton, le mieux est tout de même de partir du patron d’un modèle préconçu pour s’éviter trop de déconvenues, avant de « faire un carton » avec vos propres créations.

Meubles en carton design Giancarlo Zema
Les magnifiques créations en carton du designer italien Giancarlo Zema

14 – Faire une visite virtuelle

Voyager sans bouger de chez soi, voilà qui semble pour le moins antithétique. Mais encore une fois, c’est sans compter sur la magie d’internet qui nous permet de visiter les pyramides de Gyzeh, le Taj Mahal ou encore le Palais de Versailles sans avoir à mettre un pied dehors et – surtout – sans avoir à se frayer un chemin parmi les nuées de touristes et d’instagrameuses coréennes.

L’avantage, c’est qu’il y en a pour tous les goûts. Si vous avez envie de visiter peinard le musée Frida Kahlo au Mexique, ou la maison d’enfance de Nina Simone, n’hésitez pas à aller faire un tour du côté de Google Arts and Culture, qui offre un catalogue diversifié et très immersif. Mais vous pouvez également opter pour une petite balade virtuelle dans New York, Paris ou Séoul, explorer des châteaux, dont celui de Sintra au Portugal, vous perdre dans Jérusalem ou encore admirer les trésors de l’architecture mondiale, tout ça confortablement installé dans votre canapé.


15 – Se déconnecter d’internet

Aïe, j’en vois déjà parmi vous qui font les gros yeux ou une moue dubitative en lisant ces mots. Comment ça, se déconnecter d’internet ? Mais ça va pas, non ? Eh oui, la toile (comme on disait à l’époque où on payait une blinde le forfait 50 heures de connexion) fait désormais partie intégrante de nos vies, et les réseaux sociaux rythment nos échanges, à tel point que l’on frémit de terreur à l’idée de s’en passer quelques heures.

C’est bien pour cela qu’il peut être salvateur de se couper de l’univers 2.0, ne serait que 24 ou 48h, voire une semaine de temps en temps pour les plus forts d’entre nous. Car oui, c’est une drogue et une drogue dure ! La preuve, la peur liée au fait de ne bientôt plus avoir de batterie ou d’être dans une zone où le réseau est de mauvaise qualité a désormais un nom, la nomophobie.

Alors, si tenter la déconnexion fait partie des choses que voulez faire avant de mourir, diverses applications se sont donné pour mission de vous assister dans votre démarche et de vous aider à gérer la séparation avec votre portable bien-aimé. Si c’est pas sympa, ça !


16 – Ecrire son journal intime ou tenir un vlog

Pratique romanesque qui remonte à la nuit des temps, la tenue d’un journal intime a traversé les époques et su évoluer avec son temps. Aujourd’hui, dans un monde où tout un chacun peut partager à tout instant ses pensées les plus intimes sur les réseaux sociaux, il continue même bravement de résister, que ce soit sous sa forme initiale, celle d’un cahier de gratitude ou d’un « BuJo », le très trendy bullet journal.

C’est que la mise par écrit de ses pensées et de ses émotions aurait, pour certains psychologues, de nombreuses vertus et bienfaits et permettrait de mieux se connecter à soi-même. Et si vous êtes tenté pour le concept mais que l’écriture, au final, ce n’est pas trop votre truc, vous pouvez aussi, selon vos talents, raconter votre quotidien en dessins ou en photos, ou même en vidéo par le biais d’un daily vlog, comme par exemple ceux du Youtubeur voyage Jon Olsson.


17 – Préparer des pâtes fraîches maison

Encore une fois grâce à la magie d’internet, plus besoin d’aller soudoyer une nonna au fin fond de la Toscane pour obtenir sa recette secrète de la pasta. On peut désormais très facilement confectionner soi-même des pâtes fraîches à la maison et sans parler un mot d’italien. On n’arrête pas le progrès.

Suivant la forme que vous voulez donner aux vôtres, longues, courtes, tréfilées, il vous faudra peut-être vous équiper avec du matériel approprié, comme détaillé dans cet article. Mais rassurez-vous, il est aussi tout à fait possible de préparer de tagliatelles sans aucun matériel et sans même un robot comme ici. Alora, andiamo !


18 – Apprendre les échecs

Jeu nimbé d’une aura de mystère et souvent associé à la puissance cérébrale pure et froide façon KGB des années 70, les échecs fascinent. C’est qu’au-delà des quelques règles qui cadrent les parties, c’est tout un univers qui s’ouvre au joueur débutant, ce qui peut être particulièrement impressionnant.

Si vous avez vu le film Le Prodige d’Edward Zwick (avec Tobey Maguire) sur l’histoire du prodige américain Bobby Fischer, vous conviendrez avec moi que ça fait même carrément flipper. Et en même temps, si vous avez vu L’affaire Thomas Crown de Norman Jewison avec Steve McQueen et Faye Dunaway, vous conviendrez que ça peut aussi être vachement sexy. Bref, je vous le dis, ça fascine.

Alors, si ce mélange flippant-sexy vous attire et qu’avant de mourir, vous rêvez de vous initier aux échecs, sachez qu’il existe divers blogs, comme celui-ci pour percer leurs mystères et apprendre à « mater votre adversaire »… en tout bien tout honneur, hein, Steve ?


19 – Faire le buzz sur YouTube… ou Tik Tok

Malheureusement, depuis que YouTube est devenu un énorme business et le « deuxième plus gros moteur de recherche », faire le buzz avec une petite vidéo « maison » n’est plus vraiment à la portée de tout le monde. C’est au contraire devenu une affaire de stratégie, de SEO et d’analytics. Le buzz spontané n’existe quasiment plus.

Si vous rêvez de faire le buzz avec une petite vidéo de votre confection sans pour autant en faire votre métier, pourquoi alors ne pas tenter votre chance sur Tik Tok ? Il s’agit d’une jeune plateforme chinoise qui, sans fonctionner exactement de la même manière, permet elle aussi à ses utilisateurs de poster de courtes vidéos (60 secondes) musicales et/ou humoristiques.

Un conseil, ceci dit : si son marché n’est pas encore hyper-saturé comme l’est celui de YouTube, il est rapidement en train de devenir le terrain de jeu des « créateurs » aux dizaines de milliers d’abonnés, alors ne tardez pas !


20 – Faire son arbre généalogique

Il nous arrive tous à un moment d’avoir envie d’en savoir un peu plus sur notre famille, nos aïeux, et le mystérieux arrière-grand-oncle Ferdinand qui selon les confidences de mamie aurait été un célèbre contrebandier/pirate/réparateur hors pair de mobylettes. Si vous aussi ça vous démange d’en savoir plus sur vos ancêtres – pas forcément gaulois – vous êtes mûr pour faire votre généalogie.

Une fois de plus, le net regorge de sites comme celui-ci pour vous aider à franchir les premières étapes et appréhender la méthodologie. Il existe également un logiciel, Généatique, que vous pouvez essayer gratuitement pour vous assister dans vos recherches, Après quoi, il ne vous restera qu’à vous armer de patience pour aller explorer les registres de la mairie – et à cuisiner mamie pour qu’elle vous balance tous les potins sur tonton Ferdinand.


21 – Lire ou relire un classique de la littérature

Comme pour les films, difficile d’établir une liste des « meilleurs romans » ou des « livres qu’il faut avoir lus » sans imposer une certaine conception de la littérature. Ce blog vous propose tout de même 20 grands classiques quasiment incontournables, tandis que celui-ci propose plusieurs sélections en fonction de votre genre de prédilection.

Bien entendu, libre à vous aussi d’établir votre propre liste des « classiques » que vous mourrez d’envie de lire (ou de relire) au moins une fois dans votre vie, en faisant se côtoyer oeuvres de littérature blanche et de genre selon vos préférences.

Bibliotheque

Mon top 11 perso :
1984 de George Orwell
La Main Gauche de la Nuit d’Ursula K. Le Guin
Mort sur le Nil d’Agatha Christie
Le Petit Prince d’Antoine de St Exupéry
Orlando de Virginia Woolf
Fahrenheit 451 de Ray Bradbury
Fondation d’Isaac Asimov
Le Chien des Baskerville d’Arthur Conan Doyle
Gatsby le Magnifique de F. Scott Fitzgerald
Romeo et Juliette de William Shakespeare
Les Fleurs du Mal de Charles Baudelaire


22 – Apprendre à danser

En boîte de nuit ou en soirée, alors que tout le monde se trémousse sur les derniers tubes électro, vous restez discrètement assis dans un coin en attendant que ça passe, et en espérant surtout que personne ne tente de vous traîner sur le dancefloor. Pourtant, vous aussi, vous aimeriez réveiller le Michael Jackson en vous (hi hi !) et vous frétillez d’envie à l’idée de reproduire le célébrissime porté de Dirty Dancing.

Qu’à cela ne tienne, comme pour tout, il existe des cours pour débutants, même pour ceux qui pensent avoir deux pieds gauches. Du hip hop à la salsa, en passant par le madison ou la macarena, un simple petit tour sur YouTube devrait vous permettre de trouver tous les tutoriels pour faire de vous le prochain Justin Timberlake (ou presque).

Porté Dirty Dancing

Et si vous parlez un peu anglais, je vous conseille les vidéos à la fois fun et pédagogiques de Dance with Colour, animée par un Australien du nom de Nate, et associée à une méthode d’apprentissage basée sur des couleurs. Un peu comme si vous jouiez à Just Dance, le swag en plus.


23 – Apprendre à coudre

Ne serait-ce que pour repriser un trou dans votre paire de chaussettes Star Wars préférée ou remettre en place un bouton, savoir coudre un minimum peut vous sauver la mise.

Mais si vous rêvez depuis toujours de maîtriser en profondeur l’art noble de la couture, il ne vous faudra au départ vous munir que d’une aiguille et de fil (et éventuellement d’un dé si ne voulez pas rapidement avoir le bout de l’index sanguinolant). Pour les plus hardis et sérieux d’entre vous, vous pourrez ensuite passer à la machine à coudre, et enchaîner sur le top de la classe, la surjeteuse ! De quoi habiller toute la famille sur mesure pendant des années, et à moindre coût.

Edition confinement : Bien entendu, l’accessoire tendance de ce printemps, c’est le masque en tissu dit masque « grand public », pour lequel l’AFNOR (association française de normalisation) a publié plusieurs patrons. L’occasion idéale pour faire vos premiers pas dans la couture grâce aux nombreux tutoriels « débutants » expliquant comment confectionner ces masques. Rappelons-le tout de même à toutes fins utiles, leur efficacité contre le Coronavirus n’est pas scientifiquement prouvée


24 – Donner des cours en ligne

Voilà qui change ! Eh oui, au lieu de suivre un tuto pour apprendre le repiquage des poireaux (pour amateurs avertis) ou le montage d’un klaxon de train sur une AX (pour avertisseurs amateurs), vous avez peut-être envie, une fois dans votre vie, de partager votre expertise, quelle qu’elle soit, avec de futurs élèves captivés.

Pour ce faire, plusieurs solutions virtuelles s’offrent à vous. Si vous souhaitez faire ça de façon totalement bénévole et amateur, vous avez bien entendu la solution des plateformes de partage de vidéos, comme YouTube, ou ces 6 alternatives qui incluent Dailymotion.

A partir du moment où vous avez tourné votre vidéo, l’inscription et la publication sont techniquement assez simples. Le seul inconvénient, c’est que votre fascinant exposé sur la reproduction de la galinette cendrée des Ardennes en milieu naturel risque d’être noyé dans la masse des millions d’autres vidéos publiées chaque jour et de ne pas rencontrer son public.

Cours de maths en ligne
Image par Chuk Yong de Pixabay

Si votre expertise porte davantage sur les métiers du numérique, le graphisme, le marketing et que vous aimeriez, quitte à y être, gagner un peu d’argent, vous pouvez poster vos cours sur des plateformes de MOOC (Massive Online Open Course) comme Udemy, tuto.com ou Open Classrooms. Ce comparatif vous aidera à cibler celle qui correspond le mieux à vos besoins.

Edition confinement : pendant que tous les élèves de France et de Navarre goûtent aux joies de la « continuité pédagogique » depuis chez eux, vous pouvez aussi tout simplement aider vos enfants, neveux, nièces et autres petits cousins à résoudre leurs exos de maths ou réviser les verbes anglais irréguliers (teach, taught, taught).


25 – Regarder le lever et le coucher du soleil le même jour

J’en conviens, à moins d’avoir une belle maison ou un appartement traversant orienté est-ouest, il va peut-être falloir que vous mettiez le nez dehors… Mais sans pourtant avoir besoin d’aller bien loin. Voilà une des plus belles choses qu’on puisse vivre avant de mourir, celle d’admirer dans la même journée – ou la même nuit si vous êtes plus couche-tard que lève-tôt – à la fois le lever et le coucher du soleil.

Pour éviter d’être pris au dépourvu et connaître les horaires de notre brillant astre, vous pouvez consulter ce site. Vous n’aurez qu’à sélectionner le pays et la ville dans lesquels vous vous trouvez pour plus de précisions.

Coucher de soleil la Grande Motte

26 – Faire du bénévolat virtuel

Grâce encore une fois à la magie d’internet, il n’est désormais même plus nécessaire de se déplacer pour être bénévole au sein d’un organisme ou d’une association, grâce à l’e-bénévolat ou bénévolat virtuel. Comme pour le bénévolat classique, vous avez tout un tas d’options à votre disposition. Alors, si vous rêvez de faire une différence dans le monde avant de le quitter, vous trouverez une liste des actions que vous pouvez entreprendre sur ce site, ainsi que les conditions et les modalités de participation aux programmes.


27 – Faire un potager sur son balcon

Ce n’est pas parce qu’on n’a pas la chance d’avoir un jardin qu’on doit forcément se priver de manger ses propres produits frais. Depuis quelques années, la mode des potagers urbains est en plein boom. C’est ainsi que de nombreuses personnes en sont venues à cultiver un mini-potager sur leur balcon voire à faire du window-farming, des cultures sur un bord de fenêtre (à réserver ceci dit aux bricolos avertis).

Alors, si vous mourrez d’envie, une fois dans votre vie, de cultiver des plantes aromatiques ou des légumes de saison mais que vous n’avez pas de jardin, votre petit carré potager urbain pourrait bien être la solution que vous cherchez.


28 – Binge-watcher une série

Depuis que Netflix s’est imposée dans presque 7 millions de foyers français, il a pallié un problème (ou un plaisir pour les plus patients d’entre nous) de taille. En effet, jusqu’à relativement récemment (les années 2000, hein, pas la préhistoire), il fallait attendre une semaine au moins entre chaque épisode, ce qui pouvait arracher des cris de frustration intense chez le spectateur captivé. Comment allait-on pouvoir tenir 7 longs jours sans savoir si le héros avait vraiment été kidnappé par une secte secrète d’extraterrestres-reptiliens ou si l’hiver allait vraiment finir par arriver ?

Eh bien, tout ça, c’est terminé. Désormais, place au binge-watching, une activité (souvent accompagnée d’une ingestion d’une quantité démesurée de Pringles sour cream onion) qui consiste à regarder toute une saison, voire toute une série d’une traite, en enchaînant les épisodes les uns après les autres.

Suivant le temps (et le nombre de tubes de Pringles) dont vous disposez, vous pourrez cependant choisir la longueur de la série que vous souhaitez binger. Ça peut aller de la mini-série de quelques épisodes – comme la récente Tchernobyl (5 épisodes de 55 minutes en tout et pour tout) à des séries fleuves comme la cultissime X-Files (9 saisons de 20 ou 24 épisodes de 43 minutes chacun + une 10e et 11e saisons plus courtes, soit 218 épisodes)… Mulder, il va nous falloir plus de chips !


29 – Découvrir le yoga/les pilates/le Tai Chi

Si la salle de sport en mode workout, ce n’est pour vous mais que vous souhaitez tout de même vous entretenir physiquement tout en travaillant aussi sur votre esprit et votre concentration, pourquoi ne pas tenter de vous initier au yoga, à la méthode pilates, voire au tai chi ?

Les trois disciplines sont évidemment très différentes les unes des autres, le yoga (en tout cas dans ses formes traditionnelles) et le tai chi étant des pratiques anciennes et emprises d’une certaine spiritualité, tandis que le pilates est une méthode plus récente et plus pragmatique.

Chat qui fait du yoga
Naaaan, pas le chien tête en haut !…. Image par Jonathan Sautter de Pixabay

Pour voir si l’une d’entre elles pourrait vous correspondre, vous pouvez jeter un coup d’oeil à cette « séance 0 » de yoga, cette vidéo de pilates pour débutants ou encore cette vidéo qui détaille les gestes et techniques de base du tai chi.

Vous le savez peut-être, il n’existe pas un seul yoga mais plusieurs pratiques qui vous sont présentées dans cet article.

La dernière tendance est celle du yoga bikram dit « yoga chaud » puisqu’il se pratique dans une pièce chauffée à 40°. Inventée et popularisée par l’indo-américain Bikram Choudhury, cette pratique reste cependant très controversée du fait des dangers cardio-vasculaires qu’elle peut présenter et de la personnalité très ambiguë de son créateur


30 – Brasser sa propre bière

Si vous appréciez la bière, vous avez certainement déjà fréquenté une des dizaines de micro-brasseries qui sont apparues un peu partout et dégusté le breuvage artisanal concocté sur place.

Mais saviez-vous que vous pouvez vous aussi brasser votre propre bière directement chez vous, comme l’explique en détails cet article. Il vous suffira pour cela de vous procurer un des kits disponibles, kit de brassage tout grain, complet malt ou extraits de malt, en fonction de votre expérience et de vos besoins, et d’un peu de matériel.

Le temps de vous faire un peu la main, vous pourrez très vite déguster une ambrée ou une IPA fait maison exactement comme vous l’aimez. Tchin !


31 – Créer un jeu de société

Saviez-vous que la France constitue, devant l’Allemagne, le principal marché européen des jeux de société et qu’ils représentent chaque année plus de 10% des ventes de jeux et de jouets ? Si vous faites partie de ceux qui en commandent un nouveau tous les Noëls, vous rêvez peut-être aussi, avant de mourir, de créer le vôtre.

Vous vous en doutez, il sera difficile de rivaliser avec les indéboulonnables poids lourds comme le Monopoly ou le Trivial Pursuit mais aussi avec le nombre croissant de nouveaux jeux édités chaque année.

Les maîtres-mots seront donc imagination et innovation, comme l’explique cet article très détaillé. Mais si vous êtes un passionné, vous le savez sûrement déjà, alors à vous de jouer !


32 – Passer à un mode de vie zéro déchet

Avec l’accélération du dérèglement climatique et la dégradation progressive de la santé de la planète, de nombreuses initiatives citoyennes se mettent en place pour agir en faveur de l’environnement. Parmi celles-ci, on retrouve le mode de vie zéro déchet, basé sur les « 4R » : « refuser, réduire, remplacer, recycler ». Si, comme un pourcentage de plus en plus important de la population, vous souhaitez vous y mettre aussi, voici un article qui vous expliquera les premières mesures à mettre en place.


33 – Apprendre le beatbox

Qui n’est jamais resté ébahi devant les prouesses vocales étourdissantes des beatboxers, ces artistes du son fait entièrement à la bouche. La discipline, qui puise ses racines dans le jazz, a gagné ses lettres de noblesse dans les années 90 à travers le hip hop (Rahzel) et Michael Jackson qui avait pour habitude de composer et de jouer les rythmiques de ses morceaux à la bouche.

Aujourd’hui, il existe de nombreuses compétitions de haut niveau : un championnat du monde organisé tous les 3 ans à Berlin, des championnats nationaux, et même une Grand Beatbox Battle organisée en Suisse tous les ans depuis 2009. Suivant les compétitions, les artistes peuvent se présenter seul ou en duo et avec ou sans loopstation (appareil à faire des « boucles »).

Si ça vous démange de tester une fois dans votre vie cet art de la musique à la bouche, vous retrouverez ici un petit cours sur les fondamentaux du human beatbox.


34 – Apprendre à dessiner ou à peindre

Vous faites peut-être partie des gens qui, avant de mourir, aimerait apprendre à manier le crayon ou le pinceau, et pas juste pour arrêter d’être minable au Pictionary. Quelle que soit l’approche graphique et technique qui vous parle, internet a tout ce qu’il vous faut pour tout apprendre sans sortir de chez vous.

Que vous soyez plutôt tenté par le dessin au crayon, le manga, l’aquarelle, l’acrylique, les paysages à la Monet ou les croquis de châtons kawaii, vous avez le choix entre suivre une formation payante (forcément plus approfondie) comme dénicher des tutoriels (plus ou moins explicites) sur tous les styles et techniques possibles et imaginables. Dis, tu me dessines un mouton ?


35 – Militer et s’engager pour une cause

Dans un monde parfait, il n’y aurait pas besoin de s’engager pour des causes, puisqu’elles n’existeraient pas. Mais comme, malheureusement, nous sommes loin du compte, elles sont presque aussi nombreuses que nous sommes d’individus sur la planète. Que nous soyons plus particulièrement touchés par le sort de la planète, des populations défavorisés, des animaux, ou encore des minorités, nous avons tous la possibilité et souvent l’occasion de soutenir une cause qui nous est chère.

La défense de nombreux droits, pourtant fondamentaux, étant malheureusement trop souvent assurée par des associations de citoyens, ces dernières ont besoin de fonds, mais aussi de bénévoles.

Si vous souhaitez dans votre vie soutenir une cause, vous aurez donc deux possibilités. Si vous en avez les moyens, vous pouvez choisir de faire un don à l’association de votre choix, comme à l’Unicef qui oeuvre pour aider les enfants défavorisés dans le monde.

Mais vous pouvez aussi donner de votre temps, en devenant bénévole. Vous participerez alors à des actions diverses dans la limite de vos compétences et de vos disponibilités. La grande majorité des associations a besoin d’aide quasiment en permanence, y compris sur des petites tâches que vous pouvez faire de chez vous.


36 – Soutenir un média indépendant

A notre époque où le moindre fait est relayé dans le monde entier en quelques secondes et peut avoir un impact immense sur l’économie, la bourse ou la réaction de la population à un instant t, l’information est devenue un enjeu crucial.

En France, comme un peu partout en Occident, les médias d’information sont de plus en plus détenus par des grands groupes qui ont parfois intérêt à ce que les actualités soient présentées d’une manière plutôt qu’une autre. Surtout si elles peuvent avoir des retombées sur leurs activités économiques et la confiance de leurs annonceurs.

Aux Etats-Unis, la chaîne Fox News s’est par exemple imposée depuis plus de dix ans comme le bras médiatique des ultra-conservateurs. Toute dévouée aux intérêts de ses dirigeants milliardaires et de ses soutiens publicitaires, elle assume ouvertement son droit à énoncer des « opinions » et à ignorer des faits, surtout lorsque ceux-ci sont contraires à l’idéologie qu’elle véhicule. Elle a même inventé un concept hallucinant pour ça, celui des « alt-facts », les « faits alternatifs ».

Même si en France, nous n’en sommes (pas encore) là, l’impartialité d’un média passe souvent par son indépendance financière vis-à-vis des annonceurs et de leurs intérêts économiques propres. Et qui dit absence de publicités dit revenus limités aux ventes et autres abonnements.

Alors, si vous tenez à pouvoir continuer à être informé de façon la plus objective possible (même si l’objectivité n’existe pas en journalisme), n’hésitez pas à soutenir le média indépendant de votre choix, que ce soit un journal, un petit magazine spécialisé, une chaîne YouTube d’investigation ou même un blog. Vous n’aurez que l’embarras du choix.

Quelques idées de médias indépendants à soutenir :

Médiapart
Le fil d’actu
Osons causer
Science étonnante

Voilà donc 36 idées pour votre bucket list. Comme vous le voyez, même de chez soi, on peut découvrir, apprendre, s’informer, s’engager et même voyager. Alors, plus de temps à perdre ! Et vous, quelle nouvelle expérience vous avez prévu de vivre depuis chez vous ?

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

Laisser un commentaire

Required fields are marked

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cagole 2

Bienvenue !

Salut, moi, c’est Virgo, une accro des voyages, des nouvelles expériences, du cinéma et du Coca zéro (direct en perfusion). En 2015, j’ai créé ma première bucket list et je me suis donné comme but de réaliser tous les « items » qu’elle comporte – et ce blog en est un !😊

En le créant, j’ai eu envie de vous faire partager mes astuces et mes conseils pour vous permettre à vous aussi de créer votre bucket list et de faire de vos rêves vos objectifs.

​​EN PANNE D'IDÉES

POUR VOTRE BUCKET LIST ?

​​Téléchargez gratuitement mon e-book

100 expériences à vivre absolument

en Europe (une fois dans sa vie)

et découvrez 100 destinations à ajouter

de toute urgence à votre bucket list !

On se retrouve sur les réseaux ?

Vous aimerez aussi…

1001 destinations

Admirer le coucher de soleil à Santorin

Idée Bucket List – Les couchers de soleil à Santorin font partie des plus beaux du monde. Quels sont les meilleurs endroits pour en profiter ? Je vous donne mes conseils et bons plans pour rayer ce point de votre bucket list.

EN PANNE D'IDÉES

​POUR VOTRE BUCKET LIST ?

​​Téléchargez gratuitement mon e-book 

100 expériences à vivre absolument

en Europe (une fois dans sa vie)

et découvrez 100 destinations à ajouter

de toute urgence à votre bucket list !

%d blogueurs aiment cette page :